Au CES, InVivo projette cinq start-up agrifood dans le futur

 |   |  917  mots
Les lauréats d'InVivo Quest à la 53ème édition du CES de Las Vegas, avec les équipes d'InVivo et de son partenaire Microsoft.
Les lauréats d'InVivo Quest à la 53ème édition du CES de Las Vegas, avec les équipes d'InVivo et de son partenaire Microsoft. (Crédits : DR)
La plus grande union de coopératives françaises emmène cette année cinq start-up agrifood, lauréates de son challenge Quest Tour 2019, à la grand-messe de l’électronique mondiale. Une initiative qui vise à créer un écosystème international d’innovation pour accélérer la transition agricole et en relever les défis, écologiques et technologiques.

En route pour l'agriculture du futur ! Cinq start-up agrifood se sont envolées cette année avec le groupe coopératif français InVivo pour le CES de Las Vegas, afin de participer, du 7 au 10 janvier, au plus grand salon de l'électronique mondiale. Possibilité de nouer des contacts, détecter des opportunités, se frotter au marché international... c'est un véritable coup d'accélérateur que la plus grande union de coopératives agricoles françaises, présente dans 19 pays, a voulu donner aux jeunes pousses lauréates de son dernier challenge InVivo Quest, dont l'objectif est d'épauler les innovations les plus prometteuses dans les domaines agricole et alimentaire tout en structurant un écosystème de start-up innovantes, en France comme à l'international.

Une initiative qui s'inscrit résolument dans la mission que s'est récemment donnée le groupe InVivo. « Aujourd'hui plus que jamais, nous devons accompagner la transition écologique et technologique de nos activités pour que la production agricole devienne un levier majeur dans la lutte contre le changement climatique », a déclaré Thierry Blandinière, directeur général d'InVivo, en dévoilant il y a un mois le plan stratégique 2030. De fait, face aux défis tant démographiques qu'environnementaux et numériques, l'enjeu, pour le monde agricole, est de « repenser ses modèles de production et de distribution », estime le dirigeant. Il s'agit de produire plus, pour nourrir une population croissante sur la planète, mais aussi de produire mieux, avec moins d'intrants, en préservant les ressources et en répondant aux exigences du consommateur.

IA, blockchain... : les primés d'InVivo Quest dessinent l'agriculture de demain

Pour y parvenir, le groupe s'est engagé depuis trois ans dans une stratégie d'innovation par le biais de deux entités - Food&Tech et InVivo Digital Factory. De même, il a lancé, en 2017, le challenge d'open innovation InVivo Quest. « Notre objectif est de créer un écosystème, non seulement en faisant émerger les meilleures innovations dans le domaine de l'agrifood et de la tech, mais aussi en les connectant à nos partenaires et à nos métiers pour leur permettre d'accélérer le développement de leurs produits et leur mise sur les marchés français et internationaux », explique Fabrice Da Canal, chargé du projet InVivo Quest, qui accompagne les start-up lauréates à la 53è édition du CES.

Si, à l'origine, le challenge visait les projets innovants de la « ferme France », depuis 2018, la sélection a été élargie à l'international. Pour sa troisième édition, dont les résultats ont été dévoilés en novembre à Station F, InVivo Quest a puisé dans le vivier de plusieurs hubs d'innovation agricole mondiaux - au Brésil, en Californie, en Espagne et au Portugal, sans oublier l'Hexagone - pour primer les jeunes pousses les plus innovantes, dans des domaines technologiques variés.

La start-up brésilienne TBIT Tecnologia s'est ainsi vue récompensée pour sa solution de contrôle de la qualité et de l'automatisation du tri des grains et des semences par l'intelligence artificielle. De son côté, la californienne eHarvest Hub, elle aussi sélectionnée, a lancé une plateforme fondée sur la blockchain qui permet aux petits agriculteurs d'augmenter leurs marges en vendant leurs produits directement aux supermarchés du monde entier. Lauréate de Quest Iberia, Aerobotics propose pour sa part une solution d'imagerie aérienne dotée d'IA pour fournir des données sur la santé des arbres et des vignes. Enfin, la canadienne Motorleaf, coup de cœur du jury, s'appuie sur l'IA pour prévoir, grâce aux données fournies par des capteurs, des rendements de serres avec, à la clé, un meilleur pilotage de la vente et de la distribution des récoltes.

Kapsera : des microcapsules fluidiques pour une agriculture durable

Autre pépite lauréate de ce cru InVivo Quest 2019, Kapsera, sur laquelle mise tout particulièrement le groupe coopératif. La start-up est à l'origine d'une innovation de pointe au service d'une agriculture plus durable avec une technologie d'encapsulation qui vise notamment à rendre les biofertilisants et les biopesticides stables et performants. Issue il y a deux ans de l'Ecole supérieure de physique et de chimie industrielles de la Ville de Paris (ESPCI), la biotech est en pleine industrialisation de son produit. Grâce à InVivo et à sa présence au CES, elle compte bien accélérer son développement. « Nous sommes désormais visibles au sein de toutes les entreprises d'InVivo, avec lesquelles nous commençons à discuter de collaboration et de partenariats possibles », précise le président de la biotech, Antoine Drevelle. Autre atout qui réjouit la start-up, la perspective d'interactions avec d'autres jeunes pousses du secteur qui pourraient lui ouvrir de nouveaux horizons. « Par l'intermédiaire d'InVivo, nous avons des contacts avec des start-up brésiliennes. Nous pourrions travailler avec elles pour développer nos produits dans ce pays. Cela pourrait nous donner une dimension internationale. Tout seuls, nous aurions du mal à le faire », confie le dirigeant de Kapsera. Sa visite au salon de Las Vegas devrait lui permettre d'élargir un peu plus le champ de partenaires potentiels... pour mieux déployer ensuite ses ailes à l'international.

Pour sa 4è édition, le challenge d'open innovation InVivo Quest 2020, mettra l'accent sur l'Europe. Objectif : fédérer les start-up de l'agrifood du Vieux continent pour peser encore plus sur la scène mondiale.

---

InVivo en chiffres

201 coopératives

300 000 agriculteurs

Présent dans 19 pays

C.A. 2018-19 : 5,2 milliards d'euros

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :