Chez ENI, une innovation continue contre les hausses de prix de l’énergie

 |  | 498 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : Eni)
Pionnier des offres à prix fixe sur la durée, le fournisseur alternatif de gaz et d’électricité n’a eu cesse de réinventer le marché via ses différentes formules bloquées permettant de protéger le consommateur contre l’inflation des tarifs réglementés. Explications.

Ce sera la septième hausse d'affilée depuis le début de l'année : le tarif réglementé du gaz, fixé par l'Etat et proposé par les fournisseurs d'énergie historiques, devrait bondir de plus de 5 % dès le 1er Novembre. Une inflation due entre autres à l'envolée du prix du baril, qui pourrait faire flamber la facture d'énergie de nombreux consommateurs. Les regards se tournent de plus en plus vers une solution permettant de se prémunir contre ces augmentations : les offres de marché à prix fixe. Le principe ? Il s'agit de différentes formules proposant de bloquer le prix du gaz et de l'électricité pendant une durée déterminée, un concept que le fournisseur d'énergie alternatif Eni avait lancé sur le marché du gaz en France dès fin 2012. « C'était une véritable révolution », se souvient Julien Bettinger, directeur marketing d'Eni Gas & Power France. « En raison de fortes augmentations des tarifs réglementés, le fait de lancer ces offres bloquées a obtenu un véritable plébiscite », souligne-t-il.

Astucio, première offre à prix révisable à la baisse

Plaçant l'innovation au cœur de son ADN, le groupe italien avait ajouté, en 2014, une autre corde à son arc, celle de la première offre à prix fixe révisable à la baisse, un concept d'ailleurs repris depuis par plusieurs autres fournisseurs d'énergie, selon Julien Bettinger. En clair, l'offre, baptisée Astucio, propose un prix du kWh hors taxe bloqué pendant trois ans, tout en permettant, à chaque date anniversaire, de faire un bilan : si le tarif réglementé hors taxe du gaz a diminué pendant l'année écoulée, ce repli est alors répercuté sur la facture du client. Si en revanche le tarif en question a augmenté, le client conserve le prix de l'énergie HT. contractualisé l'année précédente

De Webeo, une formule 100 % web, à Fixeo, réservé aux professionnels

Autre formule bloquée, Webeo est une offre sans engagement 100 % digitale - la communication avec le service client passe par e-mail plutôt que par téléphone - , qui garantit un prix fixe pendant un an. L'offre aux professionnels n'est pas en reste, avec Fixeo qui mise sur un prix bloqué, pendant une période de trois ans. Autant de formules qui s'appliquent aussi bien sur le gaz que sur l'électricité, Eni étant présent sur le marché tricolore de l'électricité depuis mars 2017. Reste que l'ensemble de ces offres garantissent le prix sur une hausse hors taxe. « Quand l'Etat décide d'augmenter les taxes, nous avons l'obligation de les ajouter et donc le budget peut effectivement augmenter aussi », détaille Julien Bettinger.

D'ici la fin programmée dans cinq ans des tarifs réglementés du gaz, Eni, qui totalise à ce jour un million de clients dans l'Hexagone et en vise deux millions à l'horizon 2021, devra sans doute réinventer à nouveau son offre. Ses équipes planchent d'ores et déjà sur le sujet.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/10/2018 à 13:55 :
Propagande quand tu nous tiens, c'est comme ces informations primordiales dans les journaux pour nous dire comment payer les mutuelles moins chères, "faire des économies" alors qu'une explosion des tarifs va nous frapper en janvier.

On nous prend pour des gonds.

Hé les gars ! Quand il me manque 100 euros à la fin du mois, vous pouvez me raconter tout ce que vous voulez sous toutes ces formes avec du bruit et de la lumière ces 100 euros me manqueront toujours hein...
a écrit le 29/10/2018 à 13:02 :
Un démarcheur se prétendant de ENI est passé une fois, y a qq années, en porte à porte, avec des propositions de contrats bloqués sur trois ans, ma facture de gaz était trop faible (je chauffe à 18°, maison mitoyenne de 11 ans, pas trop "passoire") pour lui, je n'ai donc pas pu devenir client chez eux (suis chez Antar**). Économe n'est pas un bon client futur.
La taxe carbone (TICGN) était de 4,88€ HT/MWh en 2017, 8,45 en 2018 (+75%)(20% du prix actuel du gaz) sur ma facture, ça on n'y échappe chez aucun fournisseur alternatif. Je consomme 6,6MWh/an, trop peu. Un hiver je teste 20°C du sol au plafond voir de combien ça grimpe. :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :