Printemps de l'économie 2018 : Pourquoi la mondialisation ?

 |   |  16  mots
Jezabel Couppey-Soubeyran, économiste et membre du conseil scientifique du Printemps de l'économie, explique le choix de la thématique de l'édition 2018 : Démondialisation ? DES mondialisations / Désillusions de la mondialisation, illusion de la démondialisation.

Le 15 mars et du 20 au 23 mars 2018, emparez-vous de l'économie !
Infos et inscriptions : www.printempsdeleco.fr

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/03/2018 à 16:57 :
Sans l'échange commercial il y aurait eu de fortes chances que les peuples se soient systématiquement massacrés jusqu'à se demander si l'humanité aurait pu coexister, ces échanges ont permis à l'humanité de se construire, la mondialisation comme vous dites existe depuis toujours concernant le plus grand nombre.

La mondialisation actuelle coince parce que justement n'étant plus que réservée à quelques uns du moins ne profitant plus qu'à quelques uns, les chiffres sont là et particulièrement frappants comme celui des 80% de richesses produites l'année dernière captées par seulement 1% de la population.

Ce thème de démondialisation est un faux problème et c'est certainement bien pour ça qu'il est repris en coeur par les médias de masse qui oublient bien plus facilement les bilans qui eux font poids contre cette mondialisation actuelle.

Désolé mais votre vidéo ne nous apprend rien, elle nous dit juste qu'il existe des inégalités qu'il faut combattre, génial, sauf que ces inégalités ne font qu’augmenter et qu'aucun de nos dirigeants ne s'en préoccupe, du coup c'est mal barré, encore un discours de politicien aliénant et sa cohorte de promesses mensonges prodiguées par des soit disant experts mais experts de quoi svp ? De la protection des actionnaires milliardaires ? Oui là dans ce cas je valide.

Puis alors contre cette mondialisation il n'y aurait que de la démondialisation qui bien entendu est MAL. Amis de la pensée binaire bonjour.

A l'air d'internet continue t'on de nous prendre pour des gogos ou bien ce sont nos thuriféraires qui ne sont plus que ça ? Des idiots finis se suffisant à servir des un peu moins idiots. Une vraie question que je me poserais encore longtemps je pense étant donné que je n'imagine pas du tout ces gens à tout ces postes hauts placés complètement demeurés alors qu'ils le nous exposent que cela pourtant.

Compromission ou bêtise profonde ? Voilà un véritable débat d'actualité.

"Comment l’État chinois a su exploiter la mondialisation" https://www.monde-diplomatique.fr/2017/12/GOLUB/58218

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :