Cinq chiffres sur le crédit immobilier en Europe

Par Hugo Baudino  |   |  541  mots
Les différents pays de l'Union européenne ont connu des évolutions très différentes en matière de crédit immobilier depuis 5 ans. (Crédits : Reuters)
Les statistiques de la France en matière de crédit immobilier sont souvent assez proches de la moyenne européenne. Mais pour d'autre pays, la démarcation est beaucoup plus claire.

Comment se situe la France par rapport aux autres pays européens ? Quelles sont les différences entre les zones d'Europe ? Quelle évolution le secteur du crédit immobilier connaît-il sur le continent, ces dernières années ? La cinquième étude annuelle de Crédit Foncier sur le crédit immobilier dans les vingt-huit pays européens, publiée le 16 mai 2017, tente de répondre à ces questions, et à beaucoup d'autres.. Voici les chiffres-clés de l'étude.

6.150 milliards d'euros

C'est l'encours des crédits immobiliers dans l'ensemble de l'Union Européenne au 31 décembre 2016. Par encours, on entend les sommes devant encore être remboursées par les ménages des différents pays, en cumulant le capital et les intérêts restants. Il représente 88% de l'endettement des ménages. Les 12% restant étant dus au crédit à la consommation.

> Lire aussi: 2016 : année record pour le crédit immobilier

2

Deux pays, le Royaume-Uni et l'Allemagne, détiennent à eux-seuls 40% de l'encours des crédits immobiliers de l'Union européenne. Ces deux pays représentent pourtant moins de 30% de la population totale de l'Union. Si on ajoute la France et l'Espagne, les quatre pays représentent alors la moitié de la population de l'Union européenne mais près de deux tiers des encours de crédits immobiliers.

+ 3,1%

Entre décembre 2015 et décembre 2016, la progression de l'encours s'est élevée à 3,1% sur toute l'Union européenne. Mais le Crédit Foncier précise que "cette hausse cache d'importantes disparités entre les pays, allant de 14,2 % en Slovaquie à -10,8 % en Croatie".

Sur 5 ans, l'évolution de l'encours est de +9% sur l'ensemble de l'UE. Certains pays auront connu des hausses spectaculaires de leur encours sur la même période: +84% pour la Roumanie, +80% pour la Slovaquie et +69% pour la Belgique.

10%

Dans son panorama, le Crédit Foncier a également mis en relation l'encours total par pays avec le nombre de ménages, le nombre de ménages propriétaires et le nombre de ménages propriétaires ayant encore un crédit en cours de remboursement. En séparant les statistiques en 4 zones, d'importantes disparités apparaissent.

Ainsi, en Europe de l'Est (anciens pays du bloc soviétique), 86% des ménages sont propriétaires, mais seulement 10% des ménages sont encore en train de rembourser un crédit., les 76% restants ayant déjà soldé leur prêt. A titre de comparaison, il n'y a que 59% de ménages propriétaires dans l'Europe du Centre-Ouest (Allemagne, Autriche, France et Bénélux), pour 34% de propriétaires avec crédit.

+84%

C'est le gain de pouvoir d'achat immobilier cumulé en Espagne sur cinq ans, soit le rapport entre l'évolution des taux de crédit et les prix de l'immobilier. Pour calculer ce gain de pouvoir d'achat, le Crédit Foncier additionne le taux de la capacité d'endettement (qui découle de l'évolution des taux de crédit) au taux d'évolution des prix de l'immobilier.

En France, le gain de pouvoir d'achat immobilier cumulé sur cinq ans est de 30%. Il s'élève à 53% en Italie mais descend à 3% au Royaume-Uni et 2% en Allemagne, la faute à de fortes hausses des prix de l'immobilier.

> Lire aussi: Quelle tendance sur le crédit immobilier en 2017 ?