Quelle tendance sur le crédit immobilier en 2017 ?

 |   |  612  mots
Historiquement bas, les taux d'intérêt du crédit immobilier sont en passe d'augmenter de nouveau.
Historiquement bas, les taux d'intérêt du crédit immobilier sont en passe d'augmenter de nouveau. (Crédits : reuters.com)
Si vous souhaitez faire l'acquisition d'un logement, vous vous demandez sans doute quelles vont être les évolutions du marché des habitations pour 2017. Parmi les données que vous allez évaluer, le crédit immobilier va bien sûr figurer parmi les plus importants.

Les conséquences des choix politiques américains

Un période d'incertitude se profile pour les semaines, sinon les mois à venir. Pour vous aiguiller et vous orienter à travers cette transition, des agences telles que Vousfinancer pourront vous aider. A la manière d'une boussole, elles vous fourniront les informations nécessaires à votre prise de décision.

En effet, avant les élections américaines, les analystes ne prévoyaient pas tous une réelle augmentation des taux d'intérêt du crédit immobilier. Mais depuis l'annonce des résultats, leurs prédictions ont changé. Le relatif calme qui a suivi la victoire du candidat républicain pourrait selon eux ne pas durer.

En fait, une augmentation des taux américains provoquerait logiquement une hausse des chiffres européens, puis français. Comme un effet boule de neige, ce qui se passe outre atlantique a toujours un impact plus ou moins important sur l'économie du Vieux Monde.

Reste à savoir si ces changements se révéleront plutôt doux, ou contraire brutaux. Selon l'un ou l'autre des cas, le comportement des acheteurs ne sera pas le même. Une évolution progressive offrirait une fenêtre de tir plus confortable pour prendre une décision.

A quelle vitesse vont évoluer les taux d'intérêt ?

Il y a plusieurs théories à ce sujet, toutes évoquées sur ce lien. En ce moment, la tendance est plutôt à la stagnation, voire à la hausse très légère. D'ici la fin de l'année, les premiers changements qui vont commencer à se manifester resteront dans le même ordre d'idée. En réalité, ce qui va vraiment impacter sur le crédit immobilier, c'est la stratégie prise par les banques.

Il ne serait pas judicieux pour celles-ci de briser la dynamique du marché du logement qui se portait relativement bien ces derniers mois. En effet, les taux d'intérêt ont atteint des seuils planchers, et les acheteurs ne prévoyaient plus de diminution significative à venir. C'était le bon moment pour acheter.

Pour garder ou séduire les nouveaux clients, elles ont donc tout intérêt à ne pas augmenter les chiffres de manière trop abrupte. Ce statut général du marché va donc très probablement se prolonger dans les mois à venir, au moins jusqu'au premier trimestre 2017.

Il n'est donc pas encore question de paniquer. Négocier ce virage en douceur est toujours possible, et il y a toujours moyen de profiter de ce nivellement historiquement bas du crédit immobilier, de manière sereine.

Ce qu'il faut pour tirer parti des lents changements prochains

Vous pouvez déjà constituer votre dossier. Il y a plusieurs points à retenir, que vous pouvez retrouver en cliquant ici.

De manière générale, votre apport personnel doit être relativement solide, suffisamment consistant pour financer les frais complémentaires. Votre situation professionnelle ne doit pas être précaire et vous devez bien évidemment éviter de vous retrouver dans le rouge trop souvent à la fin du mois.

Pour obtenir votre crédit immobilier, vous devez obtenir la confiance du créancier. Il s'agit donc pour vous de présenter des gages de sérieux sur le long terme. Un emprunt n'est pas forcément octroyé qu'aux dossiers de nantis, car les banques cherchent des clients pour pouvoir continuer à prêter.

D'ailleurs ces critères de sécurité n'ont jusqu'à présent pas été des entraves à l'essor de l'immobilier de ces derniers temps. Il vous reste donc un peu de temps avant que les choses deviennent plus incertaines, réfléchissez donc bien à la manière dont vous allez aborder ces changements récents.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :