Un client radié à cause de son fils autiste... le parquet donne raison à la banque

Par Hugo Baudino  |   |  309  mots
La décision du parquet de Rennes a de quoi surprendre au vu du motif de la radiation. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Se faire radier de sa banque à cause du comportement de son fils autiste, c'est la curieuse mésaventure qui est arrivée à un client d'un agence de Bourg L’Évêque (Maine-et-Loire).

Le 29 août 2016, un père de famille, Loïc Croyal, porte plainte contre sa banque, la Caisse d'Epargne, l'accusant de l'avoir radié pour un motif discriminatoire, à savoir le handicap de son fils, autiste. Client de la même agence de Bourg L'Évêque depuis 25 ans, le père de famille s'y était rendu avec son fils deux semaines plus tôt. Jugeant le comportement de son fils, qui avait tenté de baisser son pantalon plusieurs fois car il avait envie d'uriner, la banque lui a donc envoyé un recommandé une semaine plus tard l'informant de la fermeture de son compte et de celui de son fils sous deux mois.

Près de huit mois après la plainte, le parquet de Rennes l'a classée sans suite en justifiant sa décision ainsi : "La rupture trouve sa cause dans la répétition des incidents impliquant Loïc et Fabien Croyal au sein de l'agence de Bourg L'Évêque, particulièrement, l'attitude de Loïc Croyal dont le comportement inadapté a troublé le bon fonctionnement de l'agence", comme le rapporte Ouest France.

Deux versions des faits différentes

Jean-Guillaume Le Mintier, avocat de LoÏc Croyal a repliqué, toujours dans les colonnes de Ouest France, s'indignant d'une décision "incompréhensible et inquiétante". Il évoque également le témoignage d'une employée de l'agence qui confirme que la décision n'était motivée que par le comportement de Fabien et non par celui de son père, ajoutant que cette même employée n'était pas choquée par ce comportant, connaissant le handicap du jeune homme.

L'avocat a donc décidé de rédiger une citation directe devant le tribunal correctionnel de Rennes, ce qui permettra à la famille Croyal d'obtenir des explications de la part de la banque et de ses responsables.