Le nombre d'obèses dans le monde dépasse ceux qui souffrent de malnutrition

 |   |  624  mots
Une étude de l'OMS dénombre 30% d'Américains obèses, soit 60 millions de personnnes. Ils sont 23% en Grande-Bretagne, 12% en Allemagne, 9% en France et 8% en Italie. L'obésité, l'une des principales causes de maladies chroniques, touche également de plus en plus d'enfants.

Le monde compte dorénavant plus d'adultes en surpoids que de personnes souffrant de malnutrition? C'est ce que révèle une étude de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) cité ce jeudi par l'Agence France Presse (AFP). Selon cette étude, plus d'un milliard d'adultes sont victimes d'excès pondéral alors que 800 millions ne mangent pas à leur faim.

Au moins 300 millions d'adultes sont obèses, selon l'OMS. Inférieure à 5% de la population en Chine, au Japon et dans certains pays africains, la proportion d'obèses dépasse 75% dans certaines zones urbaines de Samoa. Même en Chine, la prévalence peut atteindre 20% dans certains villes, précise l'OMS.

Une personne est considérée obèse lorsque son indice de masse corporelle (IMC), calculé en divisant son poids (en kg) par le carré de sa taille (en mètre), est supérieur à 30. Elle est en surpoids si son IMC est compris entre 25 et 30. Aux Etats-Unis, 30% des adultes sont considérés obèses, soit 60 millions de personnes. En Europe, la Grande-Bretagne arriverait en tête avec 23% d'obèses, contre 12% en Allemagne ou 8% en Italie, selon une étude publiée début octobre par les autorités britanniques à partir de données de l'OCDE. En France, 5,9 millions d'obèses sont dénombrés, soit 2,3 millions de plus qu'il y a neuf ans, selon une enquête rendue publique fin septembre.

L'obésité progresse aussi chez les enfants. Avant l'âge de 5 ans, 22 millions de bambins seraient déjà en surpoids dans le monde, selon l'OMS. Aux Etats-Unis, un enfant sur cinq sera obèse en 2010 si la tendance continue, selon un récent rapport de l'Institut de médecine américain. L'obésité infantile tend aussi à prendre des proportions alarmantes dans l'Union européenne (U.E.) où plus de 14 millions d'enfants sont en surcharge pondérale, dont au moins 3 millions d'obèses, d'après des données de la Task Force internationale sur l'obésité (IOTF) publiées en mars.
Et le nombre de jeunes en surpoids augmente de 400.000 par an au sein de l'U.E., où plus plus de 200 millions d'adultes soit près de 45% de la population serait en surpoids, selon cet organisme basé à Londres qui joue un rôle d'alerte auprès de l'OMS.

Au Portugal, plus de 30% des 9-16 ans seraient obèses, un taux qui aurait triplé en dix ans, a mis en garde récemment le ministre portugais de la Santé Antonio Correia de Campos, redoutant de voir "50% de la population portugaise obèse" en 2025, "si rien n'est fait". Les pays en développement sont également touchés. En Thaïlande, la prévalence de l'obésité parmi les 5-12 ans serait passée de 12,2% à 15,6% en deux ans, selon l'OMS.

L'obésité atteint les proportions d'une pandémie alors que les habitudes alimentaires et de vie sédentaire des pays occidentaux riches se répandent dans le reste du monde, ont souligné les experts lors du dixième Congrès international sur l'obésité en septembre à Sydney. Nourriture trop riche en sucres ou en "mauvaise" graisse et activité physique réduite ont favorisé cette explosion de l'obésité, l'une des principales causes de maladies chroniques: diabète de type 2, pathologies cardiovasculaires, hypertension, accidents vasculaires cérébraux et certaines formes de cancer.

Le diabète de type 2, aussi appelé diabète gras, qui ne concernait que des adultes d'âge mûr durant la majeure partie du 20ème siècle, affecte maintenant des enfants obèses avant la puberté, souligne l'OMS. Environ 85% des diabétiques ont un diabète de type 2 et, parmi ces derniers, 90% sont obèses ou en surpoids, ajoute l'institution, mettant en garde contre une extension de cette pathologie dans les pays en développement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :