Serono déçoit les attentes et publie des ventes en baisse

 |   |  349  mots
Pour la première fois en trois ans, le laboratoire de biotechnologie a enregistré une baisse de ses ventes trimestrielles. Le groupe, que l'on sait à la recherche d'un repreneur, n'a donné aucune information précise sur ses avancées en la matière.

Le premier groupe de biotechnologie européen Serono a annoncé ce matin une perte nette de 106,1 millions de dollars en 2005, à cause d'une amende record aux Etats-Unis, qui a fait plonger ses résultats. Sans cette amende, d'un montant de 725 millions de dollars, le bénéfice du groupe suisse aurait été de 565,3 millions de dollars, en hausse de 28,4%, par rapport aux 494 millions de dollars enregistrés en 2004. Les résultats du quatrième trimestre ont déçu les attentes des analystes du consensus recueilli par Bloomberg.

Les ventes du groupe ont atteint 2,58 milliards de dollars sur l'ensemble de l'année 2005, en progression de 5,2%. Au quatrième trimestre 2005, les ventes ont reculé pour la première fois en trois ans, de 1,4% à 669 millions de dollars. Les ventes du Rebif, médicament contre la sclérose en plaques et vaisseau amiral du groupe helvétique, ont augmenté de 16,4% en 2005 à 1,2 milliard de dollars. Le médicament se trouve confronté à une concurrence accrue, notamment du Tysabri, développé par Biogen et Elan. Rien qu'aux Etats-Unis, les ventes du Rebif ont progressé de 31,8% à 389,5 millions de dollars.

"En 2006, nous resterons particulièrement attentifs à la valorisation du potentiel de nos produits commercialisés, à l'efficacité de nos opérations et à l'avancement des programmes cliniques les plus prometteurs", a déclaré le directeur général du groupe et principal actionnaire Ernesto Bertarelli. Ce dernier a fait naître des spéculations sur la recherche d'un éventuel repreneur du groupe en novembre dernier, lorsqu'il a fait appel à la banque d'affaires Goldman Sachs pour envisager des "plans de stratégie alternatifs".

"La situation évolue, mais nous ne pouvons assurer qu'elle débouche sur une quelconque transaction", a indiqué le groupe aujourd'hui dans un courrier électronique. Le laboratoire genevois pourrait tenter un grand laboratoire pharmaceutique désireux de développer son pipeline de médicaments, en particulier dans l'univers en pleine expansion de la biotechnologie. Des rumeurs ont récemment prêté de telles intentions au britannique GlaxoSmithKline, qui présentera ses résultats mercredi.

A la Bourse de Zurich, le titre Serono a clôturé en recul de 0,10% à 958,50 francs suisses.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :