Copie de : La Bourse de Paris revient dans le vert après l'annonce du plan de sauvetage de l'automobile américain

Jusqu'à 15 heures, la Bourse de Paris a évolué dans le rouge cédant jusqu'à 1,76%, à 3.187 points. L'annonce par Washington d'un plan d'aide de plus de 17 milliards de dollars pour les constructeurs américains a soulagé les investisseurs. Du coup, le CAC 40 est revenu dans le vert et gagnait 0,1% à 3236 points.

3 mn

 Les constructeurs automobiles américains vont recevoir 13,4 milliards de dollars du fonds Paulson de soutien au système financier, vient d'annoncer la Maison Blanche. Ces sommes devraient bénéficier à General Motors et à Chrysler. Une deuxième tranche de 4 milliards de dollars sera mise à disposition des constructeurs en février, sous réserve du déblocage de la deuxième partie des fonds du plan Paulson par le Congrès, précise encore la Maison Blanche. "Les compagnies doivent utiliser ces fonds pour devenir viables financièrement", selon l'exécutif américain. Si ces firmes ne sont pas devenues viables d'ici le 31 mars 2009, elle devront rembourser au Trésor l'ensemble des sommes qui leur ont été avancées. Aucune aide spécifique n'est envisagée dans ce plan pour les compagnies de financement automobile, a précisé le responsable.

Après ces annonces, les investisseurs sont redevenus positifs à Paris. ArcelorMittal signe la plus forte baisse à la mi-journée, de 5,64%, à 17,14 euros. Le titre est pénalisé par le recul des cours des matières premières. De plus, JP Morgan a réduit son objectif de cours sur le titre.

Total souffre également du niveau bas du prix du pétrole. L'action abandonne 4,2% à 38,56 euros.

Le fabricant de tubes Vallourec recule également de 4,53% à 81,93 euros.

BNP Paribas chute encore, alors que le titre accuse une baisse de plus de 20% sur les seules deux dernières séances. L'action recule aujourd'hui de 5,56% à 31,16 euros. Il y a toujours beaucoup d'incertitudes autour du dossier Fortis. Par ailleurs, Merrill Lynch a abaissé sa recommandation sur le titre.

Egalement en nette baisse, Alstom cède 4,89% à 42,14 euros. Son concurrent suisse ABB a annoncé une provision de 850 millions de dollars sur ses comptes au quatrième trimestre.

Alcatel-Lucent abandonne pour sa part 2,46%, à 1,54 euro. L'équipementier télécom a signé un accord définitif pour la vente de ses titres Thales à Dassault Aviation. Montant de l'opération : 1,57 milliard d'euros.

Sur le SRD, Dassault Aviation recule de 2,66%, à 403 euros. Le groupe a également annoncé s'attendre à une baisse de 10% de son chiffre d'affaires cette année.

Du côté des hausses, c'est Axa qui s'empare de la tête du Cac à mi-séance avec un gain de 1,72% à 15,97 euros.

Sanofi-aventis progresse bien aussi : de1,52% à 46,87 euros. Le groupe pharmaceutique a reçu un avis favorable de l'Union Européenne sur l'un de ses vaccins.

Dexia se reprend enfin après quatre séances de nette baisse. La valeur prend 1,16% à 2,79 euros.

Toujours dans le secteur bancaire, mais sur le SRD, Natixis bondit de 5,36% à 1,34 euro. A l'issue d'un conseil de surveillance, la banque a créé une structure pour regrouper ses actifs les plus risqués. Le groupe va aussi réduire de 40% ses effectifs dans les activités de marché complexe. Natixis dément tout démantèlement et retrait de la cote.

Pour finir, comme d'habitude, un détour par les devises et les marchés pétroliers. Les cours du pétrole sont repartis en baisse. Le baril WTI s'échange contre 40,90 dollars. Le baril de brut léger américain est même sous les 34 dollars. De son côté, le baril de Brent vaut 43,10 dollars.

Sur le marché des changes, l'euro est retombé sous le 1,40 dollar, à 1,3977 dollar.

(Egalement disponible en vidéo sur votre site latribune.fr)

 

 

 

 

 


 

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.