Quasi-stabilité à la Bourse de Paris

A mi-séance, l'indice CAC 40 progresse légèrement de 0,32% à 3.161 points dans de très faibles volumes d'échanges. Si Dexia, reprend des couleurs, la Société générale affiche la plus mauvaise performance.

2 mn

A mi-séance, la Bourse de Paris reste toujours aussi hésitante. Le CAC 40 progresse légèrement de 0,32% à 3.161 points.

 

Dexia se reprend enfin après avoir touché des plus bas historiques et signe la plus forte hausse du CAC avec un gain de 4,13% à 2,47 euros. Depuis le début de l?année, le titre a chuté de 85%.

 

A l?inverse, Société Générale est la lanterne rouge de l?indice et recule de 4,34% à 33,10 euros. BNP Paribas poursuit également sa dégringolade. L?action perd 2,55% à 28,90 euros. Il y a toujours beaucoup d?incertitudes et d?inquiétudes autour du rachat de Fortis. Toujours dans le secteur financier, Axa recule de 1,08% à 15,51 euros. L?assureur s?intéresserait à la filiale philippine de l?assureur américain AIG.

 

Sanofi-Aventis recule aussi nettement de 3,22% à 45,02 euros. Le groupe pharmaceutique est affecté par une étude comparative défavorable sur son médicament Multaq.

 

De retour sur les hausses, Veolia rebondit de 3,98% à 20,92 euros sur des rachats à bon compte. Après sa chute de plus de 8% hier, Suez Environnement reprend également des couleurs. Le titre progresse de 1,82% à 11,73 euros.

GDF Suez progresse bien aussi de 3,96% à 33,58 euros. Tout comme Lagardère qui gagne 3,24% à 28,17 euros.

 

Michelin retrouve le chemin de la hausse après avoir signé une séance dans le rouge hier. La valeur progresse de 2,61% à 36,94 euros.

 

 

Sur le SRD, Casino affiche une hausse de 6,61% à 51,60 euros. Le groupe de distribution et les magasins Galeries Lafayette ont décidé de prolonger leur partenariat sur Monoprix jusqu?en 2012. La maison mère de Casino, le groupe Rallye, progresse également de 5,62% à 15,69 euros.

 

Bureau Veritas gagne pour sa part 4,64% à 27,75 euros. Le groupe a fait une acquisition au Chili pour un montant non dévoilé.

 

A l?inverse, Valeo recule de 3,26% à 10,40 euros. L?agence de notation Moody?s a placé sous surveillance négative les notes de crédit de l?équipementier automobile.

 

Manitou quant à lui lui plonge carrément de 9,77% à 7,76 euros. Le constructeur d?engins de manutention a lancé un avertissement sur ses résultats 2008 et le titre subit du coup plusieurs abaissements d?objectif de cours.

 

Pour finir, comme d?habitude, un détour par les devises et les marchés pétroliers. Les cours du pétrole se stabilisent. Le baril de WTI s?échange contre 39,94 dollars et le baril de Brent vaut 41,60 dollars.

 

Sur le marché des changes, l?euro est à 1,3998 dollar.

 

(également disponible en vidéo sur votre site latribune.fr)

 

 

 

 

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.