La Bourse de Paris dans le vert pour la dernière séance de l'année

 |   |  449  mots
La Bourse de Paris ouvre en hausse pour cette dernière séance de l'année. Le CAC prend 0,7% à 3.240 points. A noter cependant que le volume d'échanges risque d'être particulièrement faible, comme depuis le début de la semaine.

Je vous rappelle qu'en raison du réveillon du Nouvel an, la séance va être écourtée. Les marchés fermeront à 14 heures.

 

La tendance à l'ouverture est sensiblement la même que celle d'hier soir. Les valeurs automobiles sont particulièrement bien orientées: Renault prend 2,84% à 18,63 euros, Peugeot gagne 3,28% à 12,45 euros, et Michelin 2,55% à 38,15 euros.

Le secteur a été particulièrement attaqué en Bourse cette année. Mais depuis hier, il profite de la stabilisation des cours du pétrole sous les 40 dollars le baril.

Le secteur bancaire évolue encore une fois dans le désordre. Dexia signe la meilleure performance du CAC avec un gain de 5,26% à 3,06 euros. Le titre a cependant subi le plus fort recul de l'année sur le CAC 40, perdant plus de 80% de sa valeur.

Société Générale est en hausse de 1% à 36,35 euros. Et Crédit Agricole prend 0,5% à 8,07 euros. En revanche, BNP Paribas recule de 0,1% à 29,97 euros. Et, sur le SRD, Natixis abandonne 0,4% à 1,25 euro.

 

On revient sur les hausses du CAC 40 avec le bon début de journée de STMicroElectronics, qui gagne 3,9% à 4,80 euros. Carrefour, lui, prend 1,35% à 27,70 euros.

 

EADS gagne 1,4% à 11,80 euros. Airbus, la filiale du groupe européen, a atteint son objectif de livrer douze Airbus A380 en 2008.

 

Quant à Alstom, il affiche une petite progression de 0,4% à 42,12 euros. L'équipementier ferroviaire et d'énergie a remporté un contrat de 20 millions d'euros auprès des chemins de fer roumains.

 

Sur le SRD, le certificat d'investissement d'Areva grimpe de 2,4% à 344,20 euros. Le groupe nucléaire a déposé une demande d'enrichissement nucléaire aux Etats-Unis.

 

Tandis que Gecina affiche une petite hausse de 0,15% à 48,68 euros, après avoir lancé une OPA sur le spécialiste de l'immobilier médical Gecimed.

 

Du côté des baisses, c'est LVMH qui enregistre le plus fort recul du CAC, de 0,9% à 46,42 euros. Le luxe commence à son tour à être touché par la crise économique. Il y a quelques jours, on a ainsi appris que la maison de couture Chanel allait supprimer plusieurs centaines de postes.

PPR, lui, est toujours dans le vert et prend 0,75% à 47,20 euros.

 

 

Le secteur des télécoms fait également grise mine. Vivendi, maison-mère de l'opérateur SFR, enregistre un repli de 0,5% à 23,24 euros. France Télécom, lui, perd 0,4% à 20,09 euros.

 

Et ArcelorMittal est pénalisé par la chute des cours des matières premières. Le titre perd 0,6% à 17,20 euros.

 

Pour finir, comme d'habitude, un détour par les marchés pétroliers et les devises: les cours du brut se sont stabilisés sous les 40 dollars dans la nuit. Le baril de WTI américain s'échange contre 38,37 dollars et celui de Brent de la mer du Nord contre 39,27 dollars.

 

Du côté des devises, l'euro vaut 1,4092 dollar.

 

 

(également disponible en vidéo)

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :