La Bourse de Paris se maintient dans le vert

 |   |  375  mots
A mi-séance, la Bourse de Paris évoluait toujours dans le vert, le CAC 40 progressant de 1,07% à 3.280 points. ArcelorMittal et Lafarge ont joué les vedettes, avec des progressions respectives de 6,05% et 5,82%.

A la mi-séance ce mardi, la Bourse de Paris évoluait toujours dans le vert. Le CAC 40 progressait de 1,07% à 3.280 points.

ArcelorMittal a tenu la tête de l?indice parisien avec un gain de 6,05% à 21,39 euros. Lafarge, quant à lui, a gagné 5,82% à 47,49 euros, porté par le succès de son émission obligataire.

Renault s'est également affiché en forte progression, de 5,65% à 25,62 euros, son partenaire japonais Nissan ayant redressé la tête avec l'annonce d'une hausse de 30% de ses commandes depuis le début du mois de mai. Dans le sillage de Renault, son concurrent Peugeot a gagné 5,22% à 18,13 euros.

Egalement bien orienté, Veolia a bondi de 5,58% à 22,14 euros, après avoir remporté un contrat au Royaume-Uni.

Les investisseurs ont également plébiscité le secteur financier. Société Générale a progressé de 5,55% à 39,34 euros. BNP Paribas a pris 4,79% à 48,41 euros, Axa 4,47% à 12,96 euros, Dexia 2,65% à 4,64 euros et Crédit Agricole 2,1% à 10,95 euros. Sur le SBF120, Natixis a gagné 2,82% à 1,46 euro.

Air France-KLM s'est également bien orienté, alors que le marché attend ce soir après la clôture les résultats annuels de la compagnie. Le titre a progressé de 5,08% à 10,14 euros.

Du côté des baisses, Total, la première pondération du CAC, a pesé sur la tendance du marché parisien avec une baisse de 3,08% à 40,66 euros. Les cours du pétrole se sont pourtant orientés à la hausse.

Dans le rouge également, France Télécom, qui a perdu 1,69% à 16,92 euros, et EADS, en recul de 1,31% à 11,67 euros.

Sur le reste du SRD, ADP a abandonné 0,6% à 47,33 euros. Le trafic du gestionnaire des aéroports parisiens a baissé de 1,7% en avril. Dans le sillage de ce chiffre, Citigroup a abaissé sa recommandation sur le titre.

Teleperformance a décroché plus nettement de 4,56% à 21,44 euros. Le groupe de centre d?appels a revu à la baisse sa prévision de croissance organique pour 2009.

En revanche, Atos Origin s?est envolé de 6,86% à 23,90 euros, porté par un recommandation positive de Citigroup.

Du côté des marchés pétroliers, le baril de WTI américain s?échangeait à la mi-séance toujours au dessus des 60 dollars, à 60,38 dollars. Le baril de Brent valait lui 59,39 dollars.

Sur le marché des devises, l?euro a continué de se renforcer face au billet vert : 1 euro valait à la mi-journés 1,3630 dollar.

 

Retrouvez toute l?information sur latribune.fr

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :