La Bourse de Paris ouvre dans le rouge

 |   |  395  mots
Dans le sillage de la baisse marquée de Wall Street hier soir, la Bourse de Paris entame la séance dans le rouge. A 10 heures, le CAC 40 recule de 1,03% à 3.260 points.

Saint-Gobain signe le plus fort repli dans la matinée. Le titre abandonne 6,35% à 25,42 euros. L?ensemble du secteur de la construction évolue également dans le rouge, alors de très mauvais chiffres de l?immobilier viennent d'être publiés pour la France. Lafarge recule de 2,35% à 46,19 euros, Vinci baisse de 2,12% à 34 euros et Bouygues cède 2% à 30 euros.

Le secteur financier recule sur des prises de bénéfices. Axa abandonne 2,42% à 13,32 euros, BNP Paribas perd 1,65% à 47 euros et Société Générale 1,63% à 39,84 euros. L'établissement s?est renforcé dans Rosbank et détient désormais 64,7% de sa filiale russe. Crédit Agricole recule pour sa part de 1,5% à 10,19 euros. Selon Le Figaro, la banque verte envisagerait de fusionner ses deux filiales de crédit à la consommation, Finaref et Sofinco. Enfin, Dexia est en baisse de 1,13% à 4,38 euros.

Après plusieurs séances de hausse ces derniers jours, le secteur automobile retombe dans le rouge. La mauvaise nouvelle est venue ce matin des Etats-Unis avec la faillite de l?équipementier Visteon. Michelin cède 1,39% à 41,62 euros, Peugeot baisse de 1,19% à 20,80 euros et Renault de 1,05% à 26,42 euros.

EDF, déjà en baisse hier, abandonne encore 1,23% à 38 euros. L?électricien a précisé que son emprunt auprès des particuliers se fera à un taux d?intérêt de 4,5% et sera d?une durée de cinq ans.

Les hausses sont peu nombreuses ce matin et concernent principalement des valeurs défensives comme Essilor, qui gagne 0,83% à 33,12 euros. Sanofi-Aventis progresse aussi de 0,75% à 44,71 euros. Le groupe pharmaceutique a conclu une alliance mondiale exclusive avec le laboratoire américain Exelixis pour des traitements contre le cancer.

Hors CAC 40, Pierre & Vacances recule de 3,64% à 47,94 euros. Le groupe a annoncé hier soir après la clôture avoir creusé ses pertes au premier semestre clos fin mars. La perte opérationnelle atteint 44,6 millions d?euros.

De son côté, Ubisoft décroche également de 4,2% à 14 euros. Le groupe de jeux vidéo a publié un bénéfice net en baisse de 37% pour son exercice 2008-2009. Il confirme toutefois ses objectifs pour l?exercice en cours.

Sur les marchés pétroliers, le baril de WTI américain s?échange toujours au dessus des 63 dollars, à 63,30 dollars et celui Brent de la Mer du Nord vaut 62,30 dollars. Du côté des devises, l?euro continue de se replier face au billet vert à 1,3850 dollar.

(également disponible en vidéo sur votre site latribune.fr)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :