Wall Street repart en légère hausse

 |   |  716  mots
Les places américaines évoluent en territoire positif ce mardi à la mi-séance, après le fort recul de la veille. Les marchés réagissent favorablement aux propos de Moody's sur la dette des Etats-Unis maintenue à AAA, malgré les chiffres de ventes dans l'immobilier ancien qui n'augmentent que de 2,4% en mai. A la mi-séance, le Dow Jones gagne 0,02% à 8.340 points, le Nasdaq prend 0,12% à 1.768 points, le S&P 500 progresse de 0,38% à 896 points.

Wall Street repart dans le vert ce mardi à la mi-séance, après la chute de la veille. A la mi-séance, le Dow Jones gagne 0,02% à 8.340 points, le Nasdaq prend 0,12% à 1.768 points, le S&P 500 progresse de 0,38% à 896 points.
 

Sur le front des statistiques, les marchés sont dans l'attente de la décision monétaire de la Fed qui tombera mercredi soir. Les ventes de l'immobilier ancien ont augmenté de 2,4% en mai, comme en avril. Elles s'établissent à 4,77 millions d'unités en rythme annuel. C'est moins que prévu.

Pour le pétrole, après une chute de près de 3 dollars le baril la veille, les cours commencent à remonter ce mardi après-midi. Le baril de "light sweet crude" pour livraison en août s'échange à 68,08 dollars le baril. Le Brent de la Mer du Nord, à échéance à échéance août est à 67,99 dollars. Lundi, à la clôture, le baril de "light sweet crude" pour livraison en juillet s'échangeait à 66,93 dollars le baril. Le Brent de la Mer du Nord, à échéance août, était à 66,98 dollars le baril.

De plus, les marchés réagissent favorablement à l'annonce de Moody's. L'agence de notation a déclaré, ce mardi, que les Etats-Unis devraient pouvoir conserver leur note souveraine AAA.

Du coté des valeurs, Boeing recule de 6,08% à 44,05 dollars. Le constructeur aéronautique a annoncé, ce mardi, que le premier vol de son 787 serait reporté. Il n'y aura pas un nouveau calendrier avant plusieurs semaines. Boeing a souligné que les prévisions de résultats seront réévaluées si nécessaire, en fonction de ces changements.

Ford perd 1,30% à 5,32 dollars. Selon le Wall Street Journal, le constructeur automobile pourrait être intégré à la liste du gouvernement américain des entreprises pouvant bénéficier du programme de prêts de 25 milliards de dollars. Créé par le Congrès, ce programme doit permettre d'aider l'industrie automobile à s'orienter vers la production de véhicule de haute technologie.

Goldman Sachs gagne 1,91% à 139,70 dollars. FBR Capital Markets a relevé son objectif de cours sur la banque, de 140 à 160 dollars. De plus, il a également revu à la hausse ses prévisions de résultats. Pour le deuxième trimestre, il table sur un bénéfice par action de 2,90 dollars, contre 2,04 dollars auparavant. Sur l'année 2009, il estime que le bénéfice par action devrait atteindre 11,38 dollars contre 9,85 dollars précédemment.

Visa prend 1,71% à 62,27 dollars et Mastercard augmente de 0,93% à 158,23 dollars. Pourtant, une réglementation plus stricte dans le domaine des cartes de crédit devrait voir le jour et selon les analystes, les deux sociétés risquent d'en pâtir.

Pour les valeurs technologiques, Motorola est en hausse de 3,98% à 6,26 dollars. Bank of America a relevé sa recommandation sur le titre du fabricant de téléphones mobiles. Elle passe de "neutre" à "achat".

Apple recule de 2,93% à 133,33 dollars. Le directeur général, Steve Jobs, aurait été aperçu quittant le siège du groupe. Cela pourrait annoncer son retour après de longs mois de maladie.

Tyco Electronics perd 2,72% à 18,59 dollars et MetroPCS Communications gagne 5,80% à 14,41 dollars. Standard & Poor's vient d'annoncer que MetroPCS Communications remplacertait Tyco Electronics dans le S&P 500 dès le 30 juin.

News Corp prend 1,60% à 9,19 dollars. Le site communautaire, MySpace, filiale de News Corp, envisage de réduire ses effectifs à l'international d'environs 30%, et de fermer au moins de ses bureaux en dehors des Etats-Unis.

Rambus recule de 11,61% à 15,76 dollars. Pour son deuxième trimestre, le concepteur de puces a abaissé ses prévisions de chiffre d'affaires de 27,2 millions de dollars à 26,7 millions. De plus, il a relevé ses prévisions de dépenses pour frais de règlement d'un conflit juridique. Elles sont à 45 millions contre 42 millions précédemment.

Starbucks prend 4,23% à 14,29 dollars. Robert W. Baird a relevé sa recommandation à "surperformance".

FedEx progresse de 3,84% à 51,99 dollars. JPMorgan Chase a relevé sa recommandation sur le groupe de livraisons express. Elle passe de "neutre" à "surpondérer". La banque estime que FedEx devrait être un des premiers à bénéficier d'une reprise économique.

Smith & Wesson cède 10,61% à 5,14 dollars. Le fabricant d'armes à feu a vu son bénéfice par action, au quatrième trimestre, atteindre les 14 cents, alors que les analystes tablaient sur 12 cents, contre 8 cents un an auparavant. Mais il prévient que la demande risque de baisser au cours du premier trimestre de son nouvel exercice.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :