La Bourse de Paris dans le rouge

 |   |  486  mots
La Bourse de Paris évolue dans le rouge à la mi-séance. A 14h30, le CAC 40 perd 0,5% à 3.740 points.

Les valeurs bancaires apprécient les décisions prises au G20. Les dirigeants sont convenus d'éviter un retrait prématuré des mesures de soutien à l'économie et les bonus seront limités mais pas plafonnés. Les banques vont devoir renforcer leurs capitaux sur leurs activités les plus risquées. Crédit Agricole, la plus forte augmentation de l'indice, avance de 2% à 14,20 euros, Société Générale de 1,4% à 54,10 euros et BNP Paribas de 0,6% à 55,88 euros. Hors CAC, Natixis progresse de 3,4% à 4,10 euros.

Lagardère prend 0,7% à 32,50 euros. Le groupe a annoncé avoir émis 1 milliard d'euros d'obligations à 5 ans pour refinancer un prêt syndiqué arrivant à échéance en 2012.

Veolia Environnement progresse de 0,15% à 26,20 euros. EDF pourrait monter au capital du groupe de services à l'environnement à hauteur de 13%. Henri Proglio, le PDG de Veolia, devrait être nommé dimanche à la tête d'EDF.

Sur le SBF 120, Nicox bondit de 2% à 9,77 euros. La société de biotechnologie vient d'annoncer le dépôt d'un dossier d'homologation de son anti-inflammatoire auprès de l'autorité sanitaire américaine FDA.

Le certificat d'investissement d'Areva gagne 3,3% à 404,95 euros. Selon La Tribune, le japonais Toshiba aurait présenté l'offre la plus élevée pour la reprise d'Areva T&D.

Toujours hors CAC, Club Med s'octroie 5,8% à 15,50 euros. Le titre profite toujours du relèvement de recommandation de Goldman Sachs.

L'Oréal avance de 1,1% à 67,30 euros30 grâce à un relèvement du conseil de de Deutsche Bank.

Du coté des baisses, Vallourec affiche le recul le plus important du CAC 40 avec une repli de 3,45% à 116,10 euros. Lors de sa réunion avec les investisseurs, le spécialiste des tubes sans soudure pour l'industrie pétrolière a déclaré observer des signes selon lesquels l'activité a touché le fond. Mais la visibilité reste "limitée". Par ailleurs, Deutsche Bank se retire progressivement du capital de la société.

Les autres valeurs pétrolières et parapétrolières résistent. CGG Veritas s'octroie 4,4% à 16,10 euros grâce au relèvement de recommandation de Goldman Sachs, Maurel et Prom 1,6% à 14 euros, Bourbon 0,8% à 30,90 euros grâce au relèvement d'objectif de cours de Merrill Lynch, et Total est stable à 0,03% à 40 euros malgré le relèvement d'objectif de cours de Goldman Sachs.

Seul Technip recule de 1,2% à 42,70 euros malgré le relèvement d'objectif de cours de Goldman Sachs et Merrill Lynch. Le groupe a annoncé avoir remporté un contrat auprès de BP Exploration and Production compagny. Le montant n'a pas été précisé.

GFI Informatique perd 0,85% à 3,50 euros. Un de ses actionnaires, le fonds Boussard et Gavaudan pense vendre 25% de sa participation.

Orco chute de 8,5% à 8,10 euros. Les obligataires ont repoussé le plan de restructuration de la dette proposée par la direction.

Sur les marchés pétroliers, le pétrole remonte mais reste sous les 67 dollars. Le baril de WTI américain s'échange contre 66,20 dollars, et celui du Brent de la mer du Nord contre 65,30 dollars.

Du coté des devises, l'euro vaut 1,4695 dollar.

(également disponible en vidéo)

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :