Le marché applaudit les résultats de Vinci

Le géant français du BTP et des concessions a mieux résisté que prévu l'an passé, parvenant à stabiliser ses profits à 1,6 milliard d'euros. Les analystes sont unanimes et ont salué la performance de ces résultats 2009.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Vinci a bien résisté l'an passé à la conjoncture économique. Une performance saluée par le marché ce jeudi : en Bourse, l'action du groupe bondit de 2,63% à 41,22 euros et signe une des meilleures performances du CAC 40.

Malgré un léger repli de son activité, le groupe français est parvenu à dégager un bénéfice net comparable à celui réalisé en 2008, à 1,6 milliard d'euros. Le groupe a bénéficié sur la période de "la forte diminution des frais financiers nets, conséquence de la réduction de l'endettement et de la baisse des taux". Cela lui a permis de compenser le petit repli de son résultat opérationnel: -5,5% à 3,19 milliards d'euros.

Ces performances sont supérieures aux attentes des analystes interrogés par Reuters. Ces derniers misaient en effet sur un résultat net de 1,47 milliard et sur un résultat opérationnel de 3,09 milliards. Le chiffre d'affaires, déjà publié, est en revanche légèrement décevant. Il a reculé de 4,6% l'an passé, à 31,9 milliards de dollars. Une performance légèrement en deçà du consensus établi par Starmine, qui misait sur des ventes de 32,04 milliards. 

 

 

A structure comparable, le chiffre d'affaires a diminué de 5,5%, après correction de l'impact de la croissance externe (+2,5%) et des effets de change (-1,6%). Le repli de l'activité a été plus marqué en France qu'à l'étranger. Les revenus ont en effet baissé de 6,3% (à 19,6 milliards d'euros) dans l'Hexagone, en raison des difficultés rencontrées dans le contracting. A l'international, le chiffre d'affaires affiche un repli limité à 1,7%, à 12,3 milliards d'euros. La part des ventes générées hors de France progressent donc encore: elle s'élève désormais à 38,5%.

Par métier, l'activité concessions a contribué à hauteur de 745 millions d'euros aux résultats du groupe, soit un repli de 1,5% sur un an. C'est également la seule branche du groupe à avoir réussi à dégager l'an passé une croissance de son chiffre d'affaires (+2,4% à 4,9 milliards). Les activités de contracting ont plus souffert: leur bénéfice net a reculé de 9,4% en 2009, à 801 millions d'euros. Vinci Construction, dont le chiffre d'affaires s'est replié de 7,5%, affiche notamment une chute de 17,6% de ses profits annules (434 millions). 

 

 

Selon les analystes, Vinci signe de loin la meilleure performance du secteur. Les analystes ont particulièrement apprécié le niveau de la dette, contenue à 13,7 milliards d'euros alors que beaucoup l'attendaient à plus de 15 milliards. "Avec des liquidités de plus de 13 milliards à la fin 2009, nous croyons que Vinci peut confortablement honorer ses prochains paiements de sa dettes", indiquait un expert du secteur après la publication des résultats. Plusieurs analystes comme ceux de Credit Suisse, Oddo ou Société générale ont relevé leur recommandation ou leur objectif de cours.

Côté perspectives, Vinci estime que son chiffre d'affaires devrait croître en 2010 grâce aux concessions et aux acquisitions actuellement engagées. Ces deux éléments devraient suffire à contenir la légère contraction attendue dans le contracting, qui devrait être moins importante que celle enregistrée en 2008 (baisse des ventes de 6,8% à 26,9 milliards d'euros). Il attend également une stabilisation de ses marges dans les filiales autoroutières françaises et le contracting.

Par ailleurs, le groupe a indiqué qu'il envisageait une reprise des acquisitions. "Le potentiel de croissance important de ses marchés à moyen terme (...) permet d'envisager une reprise des développements par croissance externe," explique-t-il dans son communiqué. Mais "celle-ci restera sélective et compatible avec le respect des équilibres financiers du groupe".

D'ores et déjà, le directeur général, Xavier Huillard a déclaré ce jeudi lors d'une conférence de presse que le carnet de commandes du groupe était d'environ 25 milliards d'euros à fin janvier.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 04/03/2010 à 13:31
Signaler
une entreprise bien geree - Bravo -

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.