Les autorités américaines réfléchissent à des outils anti-krach

 |   |  308  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
La SEC envisage de prendre des mesures qui permettraient de limiter le nombre de transactions lorsque les marchés plongent.

Imposer des limites sur les opérations sur les titres des groupes qui ont perdu un certain nombre de points de pourcentage dans un laps de temps spécifique… C'est la piste sur laquelle travaillent en ce moment des responsables de la Securities and Exchange Commission (SEC). Cette information divulguée par l'agence Reuters sur la foi d'une source bien informée n'a pas pu être confirmée par la SEC, injoignable ce dimanche.
On ne sait donc rien de précis sur ces éventuels nouveaux coupe-circuits qui permettrait d'éviter les emballements incontrôlables des marchés qui, ces dernières semaines, se déclenchent à la moindre rumeur.
Ce qui est en revanche certain, c'est que la Commodity Futures Trading Commission (CFTC), l'autorité chargée de réguler les marchés de dérivés de matières premières et de réduire la volatilité travaille la main dans la main avec la SEC pour déterminer les raisons du plongeon affiché jeudi par les marchés d'actions américains.
Les deux organismes doivent encore notifier l'ouverture officielle d'une enquête sur le vent de panique qui s'est emparé de Wall Street auprès des opérateurs boursiers, a déclaré une source à Reuters. Cette étape leur permettra d'obtenir davantage d'informations.
Lorsqu'elles les auront obtenues, la SEC et la CFTC chercheront sans doute à savoir quels noms se cachaient à la fois du côté de l'offre et du côté de la demande lorsque le marché a plongé.
Selon la source, les régulateurs semblent écarter la thèse d'un plongeon provoqué par l'erreur d'un trader.
Ils chercheraient se penchent sur des contrats à terme sur les changes et sur les actions.
Interrogé par la chaîne de télévision Fox News, un responsable américain de la lutte antiterroriste a juste écarté l'hypothèse d'une cyberattaque.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :