Ipsen dopé par ses résultats trimestriels

 |   |  393  mots
Parmi les plus fortes hausses du SBF 120, Ipsen profite de la publication de résultats du troisième trimestre supérieurs aux attentes, en hausse de 12,4%. La société a par ailleurs confirmé son objectif de croissance des ventes, visant les 5%.

Le groupe de biopharmaceutique a publié, ce jeudi, un chiffre d'affaires pour le troisième trimestre en progression de 12,4% à 288 millions d'euros. Sur les neuf premiers mois 2010, l'activité affiche 777,6 millions d'euros soit une hausse de 7% hors effet de change. A l'annonce de ces chiffres, le marché a plébiscité le titre qui affichait une forte hausse dès les premiers échanges.

Les ventes de médicaments, au troisième trimestre, ont enregistré un bond de 12,4% par rapport à 2009 (9,9% hors effets de change), tirées notamment par le dynamisme de la médecine de spécialité (+ 14,3% d'une année sur l'autre, soit 11,2% hors effets de change), ainsi que par la croissance solide de la médecine générale (+9 % d'une année sur l'autre, 7,6% hors effets de change).
Ces performances sont notamment liées à la croissance des produits d'endocrinologie et de neurologie, respectivement en progression de 23,3% et 21,2% sur un an. Par ailleurs, les produits de gastro-entérologie ont connu une croissance de 21,4% sur la même période. En outre, les ventes du troisième trimestre en Russie ont bénéficié de commandes anticipant la mise en place, début septembre 2010, d'une nouvelle loi relative au conditionnement des médicaments importés. "Cet effet positif et non récurrent sur les ventes est estimé à environ 10 millions d'euros et devrait être résorbé avant la fin de l'année" précise le groupe.

En terme de pôles d'activité, les ventes de produits de médecine de spécialité représentent 63,6% des ventes consolidées du Groupe contre 59,8% un an plus tôt. Sur les trois premiers mois cette activité a généré 535,4 millions d'euros, soit une hausse 15,2% par rapport à 2009 (+13,4% hors effets de change). Les ventes de produits de médecine générale, de leur côté, ont atteint 282,3 millions d'euros, en repli de 2,0% d'une année sur l'autre (-2,4% hors effets de change). Cette seconde activité représente 33,5% des ventes consolidées du Groupe, contre 37,0% un an plus tôt.

Pour les perspectives, sur la base de ces performances, le groupe est optimiste. Il "pense être en mesure d'atteindre la fourchette haute de son objectif de croissance de ventes de médicaments de 3.0%1 à 5.0%1 d'une année sur l'autre en 2010".

En baisse de plus de 30% depuis le début de l'année, le titre se paye 15,3 fois ses bénéfices estimés pour 2010.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :