Sixième séance consécutive de baisse à Wall Street

Les avancées des négociations entre démocrates et républicains offrent un soulagement aux marchés, mais la publication décevante de l'indice ISM manufacturier a ajouté une nouvelle préoccupation pour les investisseurs.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)

Wall Street a de nouveau terminé en baisse ce lundi, enchaînant une sixième séance consécutive de baisse. A la clôture, l'indice Dow Jones recule de 0,09% à 12.132 points, le S&P 500 de 0,41% à 1.287 points et le Nasdaq perd 0,43% à 2.745 points.

Dimanche soir, les leaders démocrates et républicains sont parvenus in extremis à un compromis, écartant le risque de voir la première puissance économique mondiale en situation de défaut de paiement. L'accord doit être soumis aux voix des deux chambres du Congrès dès ce lundi. L'accord prévoit des réductions de 900 milliards de dollars (environ 630 milliards d'euros) des dépenses de l'Etat fédéral sur 10 ans, la mise sur pied d'un comité bipartite chargé d'étudier des réductions supplémentaires de 1500 milliards de dollars (environ 1041 milliards d'euros) d'ici novembre prochain, et une augmentation de 2100 milliards de dollars (environ 1457 milliards de dollars) du plafond de la dette, à réaliser en deux étapes. Ainsi, au moins 2400 millions de dollars d'économies sont prévus. Environ 350 millions de dollars de la première tranche de réductions portent sur les budgets de la Défense.

Cet accord intervient après que les valeurs américaines ont enregistré la semaine dernière leur pire performance hebdomadaire en 2011, plombées par la crainte d'un blocage des négociations. Les analystes estiment que ce mouvement de repli a été trop marqué, ce qui devrait alimenter également le rebond des indices. "Le rebond (attendu) est un rally de soulagement classique, mais les investisseurs restent inquiets au sujet des Etats-Unis parce qu'ils ont frôlé la ligne jaune avec une stratégie politique imprudente consistant à jouer avec le feu", juge Darren Sinden, trader pour Silverwind Securities à Londres.

Mais le moral des investisseurs a été vite plombé par la publication de l'indice ISM manufacturier américain, qui est ressorti à 50,9 en juillet, alors que le consensus était de 54,5. En juin, l'ISM américain était ressorti à 55,3. Le niveau auquel l'indice ISM est ressorti au mois de juillet indique notamment que l'économie américaine est désormais très proche de la contraction de l'activité manufacturière.

Autre source de préoccupation pour les investisseurs : malgré cet accord de dernière minute, les inquiétudes demeurent sur un possible abaissement de la note souveraine des Etats-Unis, ainsi que sur la crise de la dette en Europe, et certains analystes préviennent que le rebond de Wall Street pourrait être de courte durée.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.