La Bourse de Paris repasse les 3.700 points

 |   |  370  mots
Les marchés parisiens ont renoué avec la hausse à la faveur d'un bon chiffre économique américain et de l'ouverture dans le vert de Wall Street. A une heure de la clôture, le CAC gagne 0,9% à 3.704 points.

A mi-séance, difficile de parler de tendance : l'arbitrage entre valeurs défensives et cycliques a disparu. Du coup, Carrefour occupe la tête des hausses du CAC à mi-séance avec un gain de 3% à 31euros. France Télécom avance de 0,87% à 17,35 euros et Essilor de 0,68% à 38,66 euros. 

Mais le secteur de la construction et l'industrie en générale sont également dans le vert. Le conglomérat Bouygues prend: +1,95% à 34,61euros, Schneider: +0,8% à 72,12 euros. Vinci avance de 0,45% à 36,65 euros.Renault gagne 0,8% et Michelin 0,55 %. 

BNP Paribas résiste à la tendance baissière et signe une belle progression de 2,17% à 53,77 euros. Les marchés applaudissent la hausse de près de 45% du bénéfice du groupe au troisième trimestre. Mais le reste du secteur bancaire est victime de prises de bénéfices après son rebond d'hier. Société Générale glisse de 1,75% et Dexia de 1,9%. 

Hors CAC 40, Ubisoft bondit de 6% à 11,30 euros. Le marché parie sur de très bonnes performances au prochain trimestre, malgré un récent tassement des ventes. Legrand s'octroie 6,9% après avoir revu à la hausse son objectif de marge. Quant à Rhodia, il gagne 3,8% à 11,75 euros, porté par un relèvement de recommandation de Cheuvreux. 

En revanche, ça va mal pour CapGemini qui chute de 4,25% à 31,11 euros eti subit la plus forte baisse du CAC à mi-séance. Son chiffre d'affaires a reculé de plus de 7% au troisième trimestre. Une nouvelle peu appréciée des marchés, d'autant plus que les perspectives de la SSII ne sont pas bonnes.

ArcelorMittal, victime de prises de bénéfices, enregistre un recul de 2,82% à 23,12 euros. Vallourec perd 1,37% à 111,90 euros. Prises de bénéfices également pour Alcatel-Lucent: -2,4% à 2,58 euros. 

Quant au groupe de média Lagardère, il recule de 3,07% à 30,90 euros après la publication d'une baisse de près de 4% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre. 

Sur le SBF 120, Bureau Veritas plonge de 8,74% à 32,95 euros. Le titre est pénalisé par les dégradations de recommandation d'Oddo et Natixis.

Les cours du brut sont orientés en légère baisse. Le baril de WTI américain s'échange contre 80,60 dollars et celui de Brent de la mer du Nord contre 78,42 dollars.Côté devises, l'euro retombe à 1,4848 dollar. 

(également disponible en vidéo)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :