Baisse des bénéfices pour Technip, le titre souffre

 |   |  432  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le groupe parapétrolier français annonce un résultat net en baisse de 11% pour son troisième trimestre. Mais il voit s'ouvrir de nouvelles perspectives pour 2010. Cela ne suffit pas aux marchés qui sanctionnent la valeur.

Technip, premier groupe parapétrolier français, annonce ce vendredi un résultat net en baisse de 11,1% à 108 millions d'euros, conforme au consensus.

Le chiffre d'affaires s'établit à 1,71 milliard d'euros, en baisse de 11,5%. Le résultat opérationnel baisse de 3,6% à 173 millions d'euros. Le taux de marge opérationnelle est de 10,1% et la trésorerie nette s'établit à 1,67 milliards d'euros. Le groupe affiche un carnet de commande de 7,54 milliards d'euros sur la période, à comparer aux 6 milliards de la fin du deuxième trimestre.

Mais le spécialiste des équipements pétroliers et gaziers dit tabler sur un recul de ses ventes et de ses marges en 2010 en raison notamment d'une concurrence accrue et de l'attentisme de certains clients. Le groupe a toutefois réaffirmé qu'il visait pour 2009 un chiffre d'affaires tendant vers 6,4 milliards d'euros sur la base des taux de change actuels, avec un chiffre d'affaires en croissance modérée dans le Subsea (infrastructures sous-marines). Il a également confirmé viser un taux de marge opérationnelle tendant vers 18% dans le Subsea en 2009 et une marge opérationnelle combinée Onshore/Offshore en amélioration par rapport à l'exercice 2008.

"En ce qui concerne 2010, il est clair que des incertitudes persistent dans le secteur des services pétroliers. Les décisions finales d'investissement se matérialisent encore lentement, les clients attendant que la visibilité s'améliore sur les cours du pétrole et du gaz, et cherchant des réductions de coûts", a souligné dans le communiqué Thierry Pilenko, le PDG de Technip

"La concurrence reste intense et de nombreux marchés voient l'apparition de nouveaux acteurs. Ces tendances pèseront sur le secteur en 2010. Comme le reflètent les dernières prévisions du marché, nous tablons aussi sur une diminution du chiffre d'affaires et des marges du groupe technip", a-t-il ajouté.

Technip "devrait également bénéficier de nombreuses opportunités en 2010", avec certains marchés clés qui "devraient rester soutenus" comme le Brésil et le Golfe du Mexique pour le Subsea et le Moyen Orient pour les projets Onshore. De "nouvelles opportunités" se profilent aussi dans d'autres régions telles que l'Afrique du Nord, l'Amérique latine, l'Inde et l'Asie-Pacifique.

"De manière générale, en retenant l'hypothèse d'une stabilité des cours du pétrole sur cette période, il semble qu'une accélération des attributions de contrats interviendra sans doute au second semestre de l'année prochaine", a-t-il ajouté.

A la Bourse de Paris, ces résultats en demi-teinte ont pesé sur le titre, qui a reculé de 0,51% à 48,10 euros. 

(retrouvez le communiqué de Technip).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :