La Bourse de Milan stimulée par un nouveau plan d'austérité

 |   |  314  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © Francois Lenoir / Reuters)
Dans le sillage de l'annonce, ce dimanche, d'un plan d'austérité de 30 milliards d'euros, la Bourse de Milan signe, en matinée, la plus forte hausse des places européennes.

Le gouvernement italien a adopté dimanche un train de mesures d?austérité pour assainir les comptes publics et enrayer la crise de la dette qui menace la zone euro. Le plan contenu dans un décret d'urgence et d'un montant global de 30 milliards d'euros est salué par les investisseurs transalpins.

En matinée, porté par l?envolée des valeurs bancaires, le FTSE Mib progresse de plus de 2%. Soit la meilleure performance des indices européens. Dans le même temps, le CAC 40 prenait 1,23%, le Dax 30 avançait de 0,84% et l?Ibex 35 de 1,58%. Avec un repli de plus de 20% depuis le début de l?année, Milan reste tout de même la place qui a le plus souffert. A titre de comparaison, Paris et Francfort ne perdent qu?environ 15% et 11%.

Sur le marché obligataire, les rendements italiens perdaient jusqu'à 40 points de base pour les échéances les plus courtes, tandis que celui du papier à 10 ans cédait 26 points de base à 6,49%. Dans le même temps, le swap de défaut de crédit (CDS) à cinq ans, reculait de 14 points de base à 440 points tandis que la différence de taux à 10 ans avec l?Allemagne (spread) perdait 30 points de base pour s?établir à 438 points.

Baptisé "Sauver l'Italie ", le plan comporte deux volets. Le premier, composé de mesures budgétaires, a pour objectif de réaliser 20 milliards d'euros d'économies sur la période 2012-2014. Le second d'un montant de 10 milliards d'euros regroupe des mesures incitatives pour la relance de la croissance et le soutien à l'emploi. Selon Vittorio Grilli, vice-ministre de l?économie italienne, ces mesures devraient compenser la contraction du PIB de 0,4 ou 0,5% en 2012 et devrait permettre de proposer un budget 2013 en équilibre malgré une croissance nulle.

Dans ce contexte, les valeurs financières sont à la fête : à la mi-séance, Banca MPS (+ 9%), Azimut (+6,5%), et Banco Populare (+5,7%) occupaient le trio de tête. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :