Mersen décroche après son point d'activité

 |   |  302  mots
Copyright Reuters
Mersen (ex Carbonne Lorraine) est sanctionné à la Bourse de Paris après la publication de son chiffre d'affaire annuel. En cause, les perspectives délivrées par le groupe.

Déception ! Tel est le sentiment qui ressort de la publication des revenus annuels de Mersen, fabricant de matériaux et équipements industriels qui fournit principalement les marchés de l'énergie, de l'électronique et de la chimie-pharmacie. Certes, le chiffre d'affaires 2011 est en croissance de 10,7% à 829,6 millions d'euros (un record). Mais comme l'indique Gilbert Dupont, les ventes du quatrième trimestre font état d'un "ralentissement plus marqué de la croissance interne, +1,3% contre une croissance de 14,1% au cours des 9 premiers mois ».

En outre, l'ex-Carbone Lorraine anticipe pour le début de l'année 2012 "des ventes en retrait modéré" sans donner plus de précisions. En cause, "un ralentissement de l'activité pour le marché solaire, dans l'attente de l'absorption des stocks de cellules solaires en Chine, et un environnement macro-économique peu favorable en Europe" indique le communiqué. Et de poursuivre que cette perspective a conduit le groupe à mettre en place des mesures de contrôle des coûts et des investissements.

Suite à ces annonces, plusieurs analystes ont revu à la baisse leurs recommandations sur le titre. Ainsi, Oddo Securities n'est plus à l'achat mais à "neutre" et ne vise plus 36 mais 32 euros. Le chiffre d'affaires est inférieur à ses attentes et le début d'année est jugé "poussif". Pour sa part, Gilbert Dupont est passé d'"acheter" à "alléger" et ramené son objectif de cours de 31,1 à 29,2 euros. La société de Bourse a revu à la baisse ses prévisions qui intégraient déjà un ralentissement de la croissance et une érosion de la marge opérationnelle courante.

A la Bourse, la sanction est sans appel. Le titre qui se négocie 9 fois les bénéfices estimés pour 2012 par le consensus Factset dégringolait, vers 12h de près de 10%, ramenant au passage sa performance annuelle aux alentours de 8% de progression.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :