Le PIB américain n'a que peu d'impact sur Wall Street

 |   |  333  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Les marchés américains étaient peu changés malgré la publication décevante de la première estimation du PIB américain au quatrième trimestre.

Les marchés d'actions américains ont ouvert en baisse, la publication des chiffres de la croissance américaine, ressortis moindres qu'attendu, n'ayant pas soulevé l'enthousiasme des investisseurs. Dans les premiers échanges, le Dow Jones perdait 0,18% à 12.711,09 points. Le Standard & Poor's , plus large, cédait 0,23% à 1.315,44 points tandis que le composite du Nasdaq abandonnait 0,24% à 2.798,49.

La croissance de l'économie américaine a atteint fin 2011 son plus haut niveau depuis près de deux ans mais le mouvement de restockage des entreprises et le net ralentissement de l'investissement augurent d'un ralentissement début 2012, montrent les statistiques officielles publiées vendredi. Le produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis a progressé de 2,8% en rythme annualisé au quatrième trimestre selon la première estimation du département du Commerce, après +1,8% sur la période juillet-septembre.

Ford plongeait de près de 6%. Le constructeur automobile a publié vendredi un bénéfice trimestriel inférieur aux attentes en raison d'une hausse du coût des matières premières et des pertes subies par ses activités automobiles en Europe et en Asie. Hors éléments exceptionnels, le résultat opérationnel du deuxième constructeur automobile américain est ressorti à 1,1 milliard de dollars (837 millions d'euros) sur les trois derniers mois de 2011, soit 0,20 dollar par action, contre 1,3 milliard (0,30 dollar par action) un an plus tôt. Le consensus était de 0,25 dollar pour le bénéfice par action ajusté, selon le consensus Thomson Reuters.

Procter & Gamble se repliait quant à lui de 1,37%. Le groupe a annoncé vendredi une chute de 49% de son bénéfice trimestriel en raison d'une charge de dépréciation passée au titre de ses activités produits pour salons de beauté professionnels notamment.
Le numéro un mondial des biens de consommation courante a dégagé sur le deuxième trimestre, clos fin décembre, de son exercice 2011-2012 un résultat net de 1,69 milliard de dollars, soit 0,57 dollar par action contre 3,33 milliards (1,11 dollar/action) il y a un an.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/04/2012 à 8:49 :
super nul
a écrit le 24/04/2012 à 8:49 :
a chier

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :