Archos voit ses ventes chuter de 33% au premier trimestre

 |   |  587  mots

Après un exercice 2012 difficile, Archos voit ses ventes encore faiblir sur les trois premiers mois de 2013. Elles ont chuté de 37% pour passer de 42,2 millions d'euros à 26,5 millions d'euros. Cette évolution est à relativiser pour Archos. Le spécialiste des tablettes tactiles explique avoir été pénalisé sur la seconde quinzaine de mars, par les retards de lancement sur les nouvelles gammes Titanium et Platinum.

Le chiffre d'affaires de la zone Etats Unis est en forte baisse de 66%, notamment liée à la réorganisation de l'activité sur cette zone afin d'optimiser les coûts de fonctionnement. En effet, dans le cadre des réorganisations mises en ?uvre dans le groupe, l'activité commerciale sur les Etats Unis est facturée, à compter de 2013, par Arnova Technologie Hong Kong. Le chiffre d'affaires des deux zones (Asie et Etats Unis) a donc été regroupé sur une seule ligne désormais intitulée « Asie & Export ».

Pour rappel, le spécialiste des tablettes a essuyé une perte de 38,7 millions d'euros en 2012 alors qu'il affichait l'année précédente un bénéfice de 5,7 millions d'euros. Fin février, le groupe avait déjà averti le marché sur ses comptes, pénalisés par la vive la concurrence venant d'Apple et de Samsung. Le résultat du groupe a également été impacté par les frais liés au plan de réorganisation lancé en novembre 2012. En grande difficulté, le groupe a en effet été contraint de tailler dans le vif pour « adapter son fonctionnement et réduire les frais fixes afin de gagner en compétitivité ». Archos avait également expliqué que ce plan lui permettra d' « adapter les ressources du groupe aux enjeux stratégiques et aux évolutions de son marché ».



Archos explique également avoir vu sa part de marché réduite au profit des leaders récemment entrés sur le segment de marché des tablettes à moins de 400 euros. Sur l'année, la société garde une part de marché de 8 % en volume sur ce segment, contre 13% sur la période allant de janvier à août 2012. Archos explique que le marché des tablettes a été impacté par les effets conjugués du maintien de l'iPad 2 après le lancement du New iPad puis de l'iPad Mini et l'arrivée de produits « subventionnés » par des acteurs majeurs jusqu'ici peu influents sur le segment du matériel : Amazon avec ses tablettes Kindle Fire (HD ou non) déclinées en plusieurs modèles ainsi que Google avec ses tablettes Nexus. La société a vu sa part du gâteau amoindrir même en pratiquant des prix bas pour appâter le chaland, quitte à sacrifier la profitabilité... Sans grande surprise non plus, la rentabilité du groupe a donc été mise à mal avec un résultat opérationnel courant qui a basculé dans le rouge à -18,7 millions d'euros l'an passé contre 8,6 millions en 2011.



Archos n'avait pas souhaité donner de prévisions pour 2013, indiquant simplement que son chiffre d'affaires sera soutenu cette année par l'aboutissement des efforts de diversification engagés en 2012, notamment son entrée sur le marché des smartphones.



L'avis de MonFinancier.com :



Ces nombreux points d'incertitudes entourant la société font que les investisseurs se sont peu à peu éloignés du dossier. Le pionnier des tablettes ne séduit plus la bourse, l'action a perdu près de 70% sur un an. On est certes, encore loin du plus bas historique de l'action, à 0,9 euro observé le 12 août 2004 mais aussi du sommet de fin février 2006 à 77 euros...Ecart.

 

 Plus d'actualité Bourse sur MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :