L'aviation d'affaires fait les affaires de Dassault Aviation

Dassault Aviation garde le cap sur les neuf premiers mois de l'année, l'aviation d'affaires restant le catalyseur des ventes du groupe basé à Saint-Cloud. L'avionneur a vu ses facturations sur les neuf premiers mois de l'année bondir de 22% à 2,521 milliards d'euros en dépit d'une baisse de 21% du chiffre d'affaires sur le seul troisième trimestre.

2 mn

(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Le Falcon se vend toujours aussi bien avec un chiffre d'affaires qui bondit de 28%, à 1,88 milliard d'euros. Cette division représente 75% du chiffre d'affaires consolidé pour les neuf premiers mois de l'année, qui a livré sur cette période 43 avions neufs contre 34 à fin juin 2012. En revanche, pour les avions de combat Rafale c'est un peu plus compliqué, Dassault n'a livré que 6 Rafale à l'État français au cours des neuf premiers mois de l'année 2012, soit un de moins qu'au cours de la même période en 2011. Le chiffre d'affaires Défense est néanmoins en hausse de 8% « en raison de l'augmentation des activités de soutien et de développement. »

A fin septembre, les entrées de commandes ont représenté 8,28 milliards d'euros, soit une contraction de 5,35%, tandis que les commandes sont en hausse de 3,73% à 2,14 millions d'euros et sont réalisées à 79% à l'export. La trésorerie disponible consolidée, indicateur reflétant le montant des liquidités totales dont dispose le groupe déduction faite des dettes financières, s'élève à 3,61 milliards d'euros, soit une progression de 10% de cet indicateur.

Perspectives maintenues pour le constructeur

S'agissant des perspectives annuelles, le groupe prévoit de livrer sur l'année environ 65 Falcon et 11 Rafale, soit respectivement 22 et 5 avions supplémentaires sur les trois derniers mois de l'année. Enfin, Dassault Aviation anticipe réaliser un chiffre d'affaires en 2012 supérieur à celui de l'année dernière, soit 3,3 milliards d'euros.

Le titre Dassault Aviation tutoie les 700 euros, c'est donc un dossier qui n'est pas à la portée de toutes les...bourses. Depuis le début du mois de février, Dassault Aviation reste confiné dans un couloir compris entre 660 euros et 725 euros. Mais le dossier a connu, comme le reste de la cote un été 2011 meurtrier avec une action qui a perdu près de 100 euros sur la première semaine d'août de l'an passé. Le second semestre n'a pas été de tous repos, le titre ayant même touché un plus bas à 545 euros, tout juste après Noël avant de revenir sur les 720 euros, des niveaux qui n'avaient plus été observés depuis novembre 2007. Sur dix ans, Dassault Aviation affiche un gain de 112% et de 233% depuis ses planchers de février 2003 à 210 euros.

Plus d'actualité Bourse sur MonFinancier

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.