Le marché obligataire ne s'enthousiasme pas de la naissance du MES

 |   |  279  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Alors que la zone euro s'enfonce dans la récession, avec un produit intérieur brut qui a reculé de 0,9% sur un an au deuxième trimestre par rapport à la même période l'an dernier, ses ministres des Finances se réunissent aujourd'hui à Luxembourg pour la traditionnelle réunion de l'Eurogroupe.

La croissance, ou plutôt la panne de croissance en Europe, ne sera pas à l'ordre du jour du sommet des ministres des finances. La zone euro doit en effet inaugurer ce lundi le MES, le mécanisme européen de stabilité, qui remplira le même rôle que le FMI mais dont l'action sera exclusivement axée sur l'aide aux pays en difficultés en zone euro.

Le MES, censé être opérationnel à partir du 12 octobre, pourra intervenir en recapitalisant les banques ou en achetant directement des obligations souveraines quand les taux d'intérêts d'un état membre deviennent insupportables et menacent en conséquence la stabilité financière de la zone euro.

Dégagements appuyés sur les marchés actions

L'Espagne devrait être le premier pays de l'union à profiter du pare feu financier européen qui vient d'ailleurs d'obtenir le tripe A par Fitch. Mais alors que l'étau se desserre sur ses rendements depuis plusieurs semaines, l'Espagne ne voit plus d'urgence, s'obstine à repousser sa demande d'aide, pourtant inévitable.

Pas de quoi rassurer les marchés actions qui subissent des dégagements appuyés, le CAC cédant 1,1%, à 3419 points. Sur les marchés obligataires, l'aversion au risque grimpe d'un cran. Le 10 ans allemand se détend de 4 points de base pour se négocier à 1,48% quand l'OAT française perd 1 point à 2,26%. En revanche, les rendements espagnols et italiens, les deux maillons faibles de la zone euro se tendent. Le rendement à 10 ans Italien prend 4 points de base, renouant avec le seuil des 5, à 5,06%. Le taux à 10 de l'Espagne suivait le même chemin, son taux grimpant de 5 points de base pour se négocier à 5,69%.

Plus d'actualité Bourse sur MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :