Le marché sanctionne sévèrement la publication de Nexans

 |   |  566  mots
Lanterne rouge du SBF 120, Nexans a chuté de plus 8% en début de séance, après avoir abaissé ses prévisions pour l'exercice 2012. Le fabricant de câbles a publié un chiffre d'affaires 1, 249 milliards d'euros au titre du troisième trimestre 2012, soit une croissance organique de 2,3%.

Sur les neuf premiers mois de l'année, la croissance organique du chiffre d'affaires s'établit à +0,9%, à comparer à +0,2% à la fin du premier semestre. Une accélération de la croissance qui traduit l'amélioration sensible des ventes dans le domaine de la Transmission dont les ventes progressent de 16% par rapport au troisième trimestre 2011 mais restent en retrait de 5,8% sur les neuf premiers mois de l'année.

En revanche, les ventes de l'activité de câbles et accessoires basse et moyenne tension, destinés aux réseaux de distribution d'énergie, enregistrent une décroissance durant le troisième trimestre. Cette tendance est toutefois inégale selon les zones géographiques. En effet alors qu'en Europe et en Amérique du Nord l'activité croît de manière significative, le ralentissement des projets de lignes aériennes au Brésil pèse sur l'activité de la zone Amérique du Sud. Dans la zone Moyen-Orient, Russie, Afrique, l'activité ralentit en Egypte où la situation du crédit est tendue. En Asie-Pacifique, la demande faiblit en Australie en raison de la réduction des investissements dans le secteur minier.

L'aéronautique poursuit sa croissance

Dans le métier des câbles pour l'Industrie, le Groupe enregistre une croissance de 3,2% sur le trimestre et de 3,1% sur les 9 premiers mois de 2012. Toutefois en Europe, le Groupe constate une moindre croissance dans le domaine des faisceaux automobile, conjuguée à une détérioration des ventes de câbles spéciaux pour la robotique et les biens d'équipement en général. L'aéronautique, en revanche, poursuit sa croissance. Dans les autres zones, le secteur Pétrole & Gaz poursuit son développement, grâce notamment à Nexans AmerCable alors qu'en Chine, la demande reste faible en construction navale et ferroviaire.

L'activité des câbles haute tension souterrains progresse aussi grâce à un bon niveau des réalisations dans les pays du Golfe sur le trimestre, dans un marché qui reste toujours très concurrentiel. Comme le groupe l'anticipait, l'activité Distributeurs et Installateurs enregistre, quant à elle, une très légère croissance de 0,1% sur le troisième trimestre et de 3,3% sur les 9 premiers mois. En Europe (38% des ventes du segment), l'activité est en retrait, en particulier en France alors que la demande se stabilise à un niveau honorable en Asie-Pacifique et continue de croître au Moyen-Orient, en Amérique du Nord et du Sud.

Goldman Sachs recommande le titre à "vendre"

Au vu des anticipations de marché du quatrième trimestre, le Groupe s'attend à une stabilité de son chiffre d'affaires annuel. Il confirme une progression de la marge opérationnelle au second semestre 2012, mais l'amélioration devrait être moins vigoureuse qu'initialement annoncée. Des résultats qui, bien que "supérieur de 3% à 4% au consensus" au titre du troisième trimestre, ne convainc pas Goldman Sachs qui recommande le titre à "vendre" car "il mérite de s'échanger avec une nette décote par rapport aux autres valeurs du secteur en raison du mauvais historique du groupe en matière de gestion de la trésorerie", précise la banque américaine. De manière générale, seulement 35% du consensus est à l'achat sur la valeur, avec un objectif de cours situé à 42,17 euros. Après une chute de 8,3 % en ouverture de séance, le titre était encore en repli de 6,87 % en fin de matinéee, sous les 34 euros.
Plus d'actualité Bourse sur MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :