Taux : l'écart entre les bons et les mauvais élèves de la zone euro se creuse

Carton plein pour l'Allemagne qui a lancé un nouvel emprunt à deux ans zéro coupon. Berlin a adjugé 4,56 milliards d'euros assorti d'un rendement historiquement bas de seulement 0,07%.

1 mn

(Crédits : Photo Reuters)

Malgré l'absence de rémunération, la demande a représenté 1,7 fois le montant offert, contre 1,8 fois lors de la précédente opération de Schatz deux ans, alors que le coupon s'inscrivait à 0,25%.
En France, le rendement avait été de 0,74% lors d'une émission à deux ans la semaine dernière, signe que les valeurs refuges ont toujours le vent en poupe, même en l'absence de coupon.
Diamétralement opposé, les taux longs de l'Espagne et de l'Italie, qui flirtent avec les 6% et même 6,1% pour Madrid. A quelques heures du sommet européen, Mariano Rajoy à d'ailleurs appelé l'Europe à réagir aux taux obligataires élevés de l'Espagne en rediscutant le rôle de la BCE. La question de la liquidité qui permettrait selon la France et l'Espagne de soutenir la croissance sera d'ailleurs au menu du sommet ce soir à Bruxelles. 
De même le CDS à 5 ans de Madrid, c'est-à dire le cout d'assurance contre un défaut de payement s'établit à 527 points de base, mais reste éloigné de son record absolu à 555 points de base franchit il y a quelques semaines. 
Le restait stable en France à 221 points contre 98 points en Allemagne
 

 

Plus d'actualité Bourse sur MonFinancier
 

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 24/05/2012 à 8:22
Signaler
Les seuls taux crédibles à pratiquer pour chaque pays individuellement sont ceux de chaque croissance prévue : sinon les "investisseurs" vont encore être déçus ! Tant que les financiers n'auront rien compris à l'économie, ils (nous) auront des désil...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.