Solocal Group a engagé des discussions préliminaires avec des investisseurs potentiels

 |   |  395  mots
Solocal, grande source d'inquiétude pour ses actionnaires...
Solocal, grande source d'inquiétude pour ses actionnaires...
Solocal Group (ex-Pages Jaunes) perd du terrain jeudi, après avoir gagné près de 40 % sur les trois dernières séances. Les spéculations allaient bon train pour expliquer cette grosse poussée acheteuse sur le dossier.

MonFinancier

 

L'éditeur d'annuaires et de sites Internet, a levé le voile sur des rumeurs concernant "concernant une transaction éventuelle, relative à la structure de ses fonds propres". C'est que la situation financière de Solocal reste en effet encore la grande source d'inquiétude pour ses actionnaires même si le groupe est parvenu à renégocier avec ses prêteurs la maturité de ses dettes venant à échéance en novembre 2013.

Elles vont être prorogées jusqu'en septembre 2015. L'accord qui a été signé a donc permis d'écarter les chances de voir le groupe dans une situation plus inconfortable… Mais l'endettement reste à un niveau insoutenable pour PagesJaunes à 1,612 milliard d'euros au 30 septembre 2013.. En attendant que le groupe devienne un acteur majeur de l'Internet, la priorité sera donnée au désendettement. PagesJaunes ne versera pas de dividende en 2013 et jusqu'à ce que sa dette nette soit réduite à un niveau correspondant à 3 fois son excédent brut d'exploitation (Ebitda) annuel.



Une décroissance du chiffre d'affaires de 3 à 6 %

Alors pour parvenir à cet objectif, Solocal, a confirmé jeudi dans un communiqué, avoir engagé des discussions préliminaires avec des investisseurs potentiels. Le spécialiste de la communication digitale a toutefois averti que "ces discussions pourraient ou pourraient ne pas aboutir à un accord". "A ce stade, les termes et conditions d'un tel renforcement des fonds propres du groupe sont en cours de discussion et n'ont pas été finalisés", a souligné l''éditeur historique d'annuaire. Il a ajouté qu'il tiendrait ses actionnaires et le marché informés à propos de toute évolution de ces négociations.

En plus du lourd endettement, les performances opérationnelles titillent encore les petits porteurs…L'éclaircie ne sera pas pour tout de suite avec une année 2013 et 2014 qui ne seront pas faciles pour l'ex-PagesJaunes. L'éditeur d'annuaires a été contraint de réviser à la baisse ses ambitions annuelles qui étaient à la base déjà bien conservatrices. Pour 2014, le groupe prévoit une décroissance du chiffre d'affaires entre 3 et 6% ainsi qu'une marge brute opérationnelle normalisée entre 355 millions et 375 millions. Le groupe espère que tous ces efforts ne seront pas vains. Les investissements réalisés dans Digital 2015 doivent permettre de renouer avec la croissance en 2015 et de réaliser environ 75% du chiffre d'affaires Internet.

 

Plus d'actualités Bourse sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

 

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :