L'Ukraine fait chuter le CAC sous les 4.300 points

 |   |  222  mots
(Crédits : reuters.com)
L’inquiétude face à l’escalade de la crise en Ukraine est palpable sur les marchés européens qui clôturent en forte baisse après le vote du parlement russe qui donne à Vladimir Poutine le feu vert pour une intervention armée dans le pays. Les Occidentaux, quant à eux, multiplient les pressions sur la Russie, ce qui donne à ce conflit géopolitique un arrière-goût de guerre froide, de quoi attiser l’aversion pour le risque.

MonFinancier
Le marché parisien dévisse de 2,66%, pour revenir sous les 4.300 points à 4.290 points avec 100% de ses composantes dans le rouge et un volume de 4,7 milliards d'euros qui ont été échangés. Ailleurs, même tendance, Francfort perd 2,4%, à 9.452 points. L'euro stoxx chute de 2,1% et Londres de 1,22%. Madrid et Milan dégringolent de respectivement 1,73% et 1,6%.

Du coté des valeurs, le secteur bancaire se distingue en forte baisse avec Société Générale, lanterne rouge qui recule de 5,43%, à 45,75 euros, BNP qui redonne 3,68%, à 57,27 euros, et Crédit agricole qui cède 3,78%, à 11,09 euros.

Les cycliques sont mal orientées, avec Renault qui redonne 5,41%, à 68,30 euros en dépit de l 'annonce d'une hausse de 1,7% de ses immatriculations en février.

Mal orientés également, Saint Gobain et Gemalto redonnent par ailleurs 4,67% et 4,18%.

Sur le SBF 120, Soitec regagne 4,41%, à 2,37 euros après avoir flambé de 36% vendredi dernier grâce à un avis positif d'Exane.

Eurofins Scientific termine à l'équilibre après une publication annuelle de bonne facture.

Sur le marché des changes, l'euro reste stable à 1,3764$ face au dollar mais recule de 0,66% face au yen, à 139,58 yens. Le billet vert en revanche résiste bien face à la devise japonaise en restant stable à 101,39 yens.

L'once d'or profite de regain d'aversion au risque pour bondir de 2,48%, à 1354$.

 

Plus d'actualités Bourse sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/03/2014 à 13:06 :
Non content de ridiculiser la diplomatie Européenne, voilà que maintenant tu fais reculer le CAC 40, méchant Vladimir, méchant!
a écrit le 04/03/2014 à 9:34 :
meme sur des bruits de guerre les loups spéculent???

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :