Accor confiant pour la suite de l'exercice après un premier semestre solide

 |   |  382  mots
(Crédits : reuters.com)
Le groupe hôtelier Accor (AC.FR) a dévoilé des résultats solides au premier semestre, marqués par un résultat net de 60 millions d'euros à comparer à 34 millions pour la période correspondante de 2013.

MonFinancier

Le groupe hôtelier Accor (AC.FR) a dévoilé des résultats solides au premier semestre, marqués par un résultat net de 60 millions d'euros à comparer à 34 millions pour la période correspondante de 2013. Le titre progresse de 0,78% à 36,27 euros .
Le résultat d'exploitation s'inscrit de son coté en vive hausse de 14,5%, à 219 millions d'euros.

Après avoir dégagé une résultat d'exploitation de 521 millions d'euros en 2013, le groupe dit s'attendre à une hausse de son résultat d'exploitation en 2014, qui serait compris entre 575 et 595 millions d'euros pour 2014. 

Déjà publié, le chiffre d'affaires d'Accor sur la période a reculé de 1,8%, à 2,59 milliards d'euros, pénalisé par des effets de change défavorables. Mais à données comparables, les revenus du groupe hôtelier ont progressé de 2,8%.
Les bénéfices ont également progressé au premier semestre grâce à un bon niveau d'activité dans toutes les régions où il est présent, à l'exception d'un contexte toujours difficile en France. 

Dans son communiqué, Accor a fait état d'une bonne activité estivale, avec notamment une progression de 12,4% du revenu par chambre disponible (RevPAR) dans la région Amériques qui a profité de la tenue de la Coupe du monde de football au Brésil. En France, le RevPAR du groupe a diminué de 1,7%. 

"Les premiers indicateurs d'activité pour le mois d'août sont encourageants", a souligné Accor dans un communiqué, indiquant ne pas noter "d'élément de nature à infléchir les tendances d'activité observées depuis le début de l'année". 

Parallèlement, Accor a annoncé l'acquisition d'un portefeuille de 13 hôtels au Royaume-Uni pour un montant de 89 millions d'euros. Ce rachat vise à consolider la base d'hôtels en propriété, tout en renforçant les segments économiques et milieu de gamme. « L'opération sera financée à 100% par la dette et aura un effet relutif sur le résultat d'exploitation dès la première année », a indiqué Accor. 

Selon son PDG, Sébastien Bazin, " Les bons résultats du semestre, avec l'augmentation des marges, traduisent la dynamique positive du groupe et témoignent de la forte mobilisation des équipes dans le déploiement de notre nouvelle stratégie", s'est-il félicité.

Plus d'actualités Bourse sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :