Le CAC chute de 140 points, et signe son plus mauvais départ depuis...2001

Par Antoine Patinet  |   |  349  mots
(Crédits : STRINGER/GERMANY)
L'aversion au risque fait un retour tonitruant en ce début 2015. En cause, l'incertitude politique grecque avec les élections législatives qui pourraient conduire le parti anti austérité Syriza au pouvoir. Mais aussi, la chute de 6% du brent qui a cassé le seuil des 50 $ et se retrouve au plus bas depuis 2009.

Dernier élément qui pèse sur la tendance, la faiblesse de l'inflation qui se confirme jour après jour. En Allemagne, les investisseurs viennent d'apprendre que le taux d'inflation s'inscrit à seulement 0,1% sur un an en décembre.... De quoi fragiliser un peu plus les anticipations d'inflation, ce qui devrait inciter la BCE à lancer son propre QE puisque les dernières mesures qui ont été prises (LTRO, taux de dépôts négatif) ne se semblent pas suffisantes. 

Du coté des valeurs, Airbus sur lequel nous avons fait un conseil que vous pouvez retrouver ici signe la meilleure performance sur le CAC avec un gain de 0,3%, à 41,65 euros. 

A l'inverse, lanterne rouge, Total chute de 5,98%, à 39,98 euros alors que les cours de l'or noir ne parviennent pas à enrayer leur chute. Le secteur parapétrolier est également sous pression avec Technip qui redonne 1,68%, à 48,43 euros. Sur le SBF 120, même tendance. Technip abandonne 4,7%, 21,97 euros tandis que Vallourec cède 5,16%, à 21,31 euros. 

Sur le SBF 120, le secteur des biotechs a le vent en poupe. Genfit signe la meilleure performance avec un gain de 2,83%, à 41,27 euros suivi d'Innate Pharma qui grimpe de 0,92% à 8,85 euros.

Eutelsat porté par une recommandation de Crédit Suisse s'adjuge 2,76%, à 27,54 euros. 

Sur le marché des changes, l'euro est en chute libre, plombé, par les élections législatives à venir en Grèce. Le cours de la monnaie européenne est tombé sous le seuil des 1,19$. Du jamais vu depuis 2006. Deux raisons expliquent cette baisse. La deuxième est liée à la faiblesse de l'inflation, tombée à seulement 0,1% seulement en Allemagne. De quoi renforcer les spéculations sur le lancement d'un programme de rachat d'emprunts d'État par la BCE. Pourquoi pas dès la fin janvier. Il perd 0,66%, à 1,1926$ au plus bas depuis 9 ans face au dollar et chute de 1,33%, à 142,65$. Face au regain d'aversion au risque, le dollar redonne 0,7%, à 119,64 yens. 

Signe que le fly quality est à l'oeuvre, le yen s'apprécie face aux autres devises tandis que le bund est tombé à 0,492%. Un nouveau plus bas historique.

Plus d'actualités Bourse sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct