Pétrole en chute libre : le WTI autour des 50 dollars

 |   |  428  mots
Au plus bas, les analystes s'attendent à ce que les cours du pétrole restent très bas au moins au premier semestre 2015.
Au plus bas, les analystes s'attendent à ce que les cours du pétrole restent très bas au moins au premier semestre 2015. (Crédits : reuters.com)
Hausse du dollar, perspectives macroéconomiques moroses, hausse de la production, les analystes s'attendent à ce que la courbe du pétrole poursuive sa baisse au moins sur le premier semestre.

Après avoir donné quelques signes de tassement à la faveur des fêtes de fin d'année, l'or noir semble être reparti à la baisse ce lundi 5 janvier. A Londres, le baril de Brent n'a cessé de creuser ses pertes dans le courant de la journée. Il est ainsi passé sous la barre des 55 dollars, avant de franchir le seuil des 54 dollars et se fixer autour de 53 dollars, soit une baisse de 6,21%.  Il s'agit d'un plus bas de près de six ans. A New York, le Light Sweet Crude a franchi le seuil des 50 pour se placer à 49,95 dollars, avant de revenir à 50,20 dollars.

Le dollar continue à grimper

La hausse du dollar est un stimulant de la baisse du cours du baril. Ce matin, le billet vert a encore gagné du terrain face à l'euro, marquant un plus haut depuis 9 ans à moins de 1,20 dollar.

Lire aussi : "La moitié de la baisse du cours du pétrole s'explique par la hausse du dollar"

Le déséquilibre croissant entre l'offre et la demande de brut reste le principal facteur de cette baisse, et n'est pas près de se résorber. Ainsi, les perspectives macroéconomiques à court et moyen terme ne permettent pas d'envisager une hausse de la demande, au contraire, celle-ci devrait au mieux se tasser.

L'offre va continuer à s'accroître

En outre, l'offre pourrait continuer à augmenter. Si ces dernières années, la production de pétrole de schiste américain avait fortement contribué à enrayer la hausse des prix, c'est ailleurs que la production risque désormais de couler à flots. En Irak, par exemple, la production a atteint des niveaux jamais vus depuis... 1980 avec 2,94 millions de barils de pétrole par jour en décembre. En Russie, la production a également atteint des records en 2014, avec 10,9 millions de barils par jour.

"La production va aussi continuer à augmenter dans de nombreux champs pétroliers en Afrique de l'ouest, Amérique Latine, aux États-Unis (y compris le gaz de schiste) et au Canada car beaucoup de projets étaient déjà bien avancés avant la dégringolade des prix de l'or noir", soulignait Adam Longson, analyste chez Morgan Stanley, cité par l'AFP.

Du côté de l'Opep, rien ne laisse penser que les pays-membres décident d'une baisse de la production. Bien au contraire! En décembre, le dernier sommet de l'Opep avait abouti au statu quo. Fin décembre, le ministre saoudien de l'énergie enfonçait le clou en déclarant que son pays n'avait pas l'intention de bouger, y compris si le baril atteignait les 20 dollars le baril.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/02/2015 à 13:53 :
Oui comme tu dis les speculateurs perdent de largent , il y a tellement de mouvement imprevisible ( volatilite) que meme les meilleurs traders ne pouvaient pas prevoir ca , je recois regulierement les rapports du site sterlingsfx et on voit bien que le petrole en dessous de 50usd ca narrive jamais ...en tout cas ca se ressent a peine a la pompe :(
a écrit le 06/01/2015 à 15:05 :
La maman de Napoléon , nous dirait pourvu que cela dure . Une p'tite pensée aux spéculateurs qui perdent énormément d' argent
a écrit le 06/01/2015 à 14:59 :
Je pense que l'Arabie Saoudite est à son maximum de production( qui baisse légèrement mais continuellement) et ne peut tout simplement pas baisser son prix de vente sans mettre en danger son budget( qui sert surtout à acheter la paix sociale pour éviter la rébellion des tribus), plus le prix baisse et moins l'Arabie peut se permettre d'abaisser sa production. Les saoudiens l'ont clairement dit, ils espèrent que ce seront d'autres qui baisseront leur production. Il s'agit pour moi de bluff, et même si l'on sait que la spéculation( ceux qui n'achètent ni ne vendent réellement) amplifie fortement les mouvements de marché, il risque d'y avoir un effet coup du lapin avec l'abdication de producteurs de part le monde, avec un prix du baril qui pourrait lors du prochain cycle de hausse monter très très fortement, bien plus que par le passé. A l'heure actuelle la demande mondiale continue de grandir régulièrement et l'offre d'hydrocarbures de schiste n'est que temporaire car ces réserves s'épuisent très rapidement.
Il faut profiter en europe de gain de croissance lié à ce prix en baisse du pétrole pour investir dans le renouvelable et ainsi moins subir la prochaine hausse. On devrait relier directement la TIPP à l'investissement vert.
a écrit le 06/01/2015 à 11:26 :
48,50$ à 11h 50% de baisse en 5 mois. C'est la reprise + la déflation et les économistes avaient tout prévus.
a écrit le 06/01/2015 à 1:16 :
Un litre d'eau minérale est plus cher qu'un litre de pétrole !
Bien venu en Europe Saoudite !
a écrit le 05/01/2015 à 22:28 :
Mais, néanmoins, cet "période" est excessivement intéressante.
En effet, avec une chute de CINQUANTE POUR CENT du prix du pétrole, liquide aussi indispensable qu'un flux d'électron (essayez de vivre sans courant...), LA, le péquin de base ne peut QUE se rendre compte que la notion de "prix" est une fantastique ARNAQUE qui est décidée par des oligarques truandant le peuple à chaque micro-seconde que "dieux" font. Pardon, milliardième de seconde avec le Aie frekenci tradinge. 8 familles contrôlent les principales compagnies pétrolières et les plus grosses banques du monde. Soit, mes gens, nous vivons une époque plus que fantastique, les pseudo-élites étant à bout de course, ils sont maintenant "obligés" de faire dans le nucléaire. L'Humanité fut. On a juste loupé l'occasion d'être intelligents.
Réponse de le 06/01/2015 à 9:18 :
n'importe quoi, Yvan!!
Réponse de le 06/01/2015 à 9:47 :
Tout ça pourrait être intéressant, si ... Et bien oui, il y a toujours un "si" ! Si c'était écrit correctement, si les phrases étaient construites sans erreurs, et sans les 12 fautes de français ! Merci de faire attention à l'orthographe, elle n'est pas là pour faire ch... mais pour apporter de la compréhension ! Et puis, c'est également un PATRIMOINE
a écrit le 05/01/2015 à 22:04 :
Bravo ! Les pétromonarchies grands argentiers de l'EI en se soumettant au diktat américain d'Obama pour tacler Poutine vont affamer les russes, vénézuéliens, brésiliens, canadiens et même casser la reprise américaine.
Réponse de le 05/01/2015 à 22:34 :
Vous préférez l'entente sur les prix pour spoilier les consommateur ? Les russes et les vénézuéliens n'ont qu'a faire diversifier leurs exportations. Comment font ceux qui n'ont pas de pétrole et se portent bien ...?
Réponse de le 06/01/2015 à 15:28 :
Si ça pouvait faire tomber Poutine te Maduro ce sera déjà un bon résultat!
a écrit le 05/01/2015 à 21:57 :
Ils sont ou ceux qui nous cassaientt les oreilles pour aller saccager notre territoire pour en extraire du gaz et pétrole de Schiste?

Le grand visionnaire Sarkozy, qui venait de nous casser les oreilles avec sujet ne dit plus rien!
a écrit le 05/01/2015 à 20:19 :
en 2015 on devrait commencer a voir les faillites de s petites boites de gaz/petrole de schiste, financees par le high yield
ca peut s'inverser tres vite, prudence...
a écrit le 05/01/2015 à 19:28 :
je me souviens que les meilleurs economistes pevoyaient un baril a 200 €
Réponse de le 05/01/2015 à 20:02 :
Oui mais la courbe graphique a ete inverser par la rechute conjoncturelle encourager par l'action du marché et l anticipation des spéculateurs

Bon le mare de café c'est aussi fiable
Réponse de le 05/01/2015 à 22:30 :
Tôt au tard il finira à ce niveau...
Réponse de le 06/01/2015 à 9:49 :
Le marre de café, le mare de" café, ou le MARC DE CAFE !!!
Oui, je pense que c'est mieux ... Bonne journée !
a écrit le 05/01/2015 à 18:50 :
Tous le monde devrait être content

Les russes n'ont qu'à bosser
a écrit le 05/01/2015 à 17:44 :
Aux USA il vont remettre en marche la planche a billets n° 4 puisque c'est inépuisable !!!!!
a écrit le 05/01/2015 à 17:28 :
l amerique continue sont bras de fer avec l ours russe, ,? CONBIEN DE T ENPS POURONS T ILS TENIR L UN COMME L AUTRE SANS CONSECANCE POUR L ECONOMIE MONDIALE ???
Réponse de le 05/01/2015 à 19:07 :
l'ours Russe achète de l'or avec les dollars gagnés avec le pétrole
pendant ce temps , les pétrolières qui extraient l'huile de schiste enregistrent des pertes et les financiers qui ont parié sur cette industrie ne vont pas tarder à prendre de grosses pertes.
la suite va être intéressante.
Réponse de le 06/01/2015 à 9:52 :
Là, c'est TROP !!!! Plus de 10 fautes d'orthographe en deux lignes, VERITE doit, ou bien 1) faire un effort, ou 2) arrêter d'écrire pour NOUS éviter de faire un effort pour le déchiffrer !!!!! Merci par avance ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :