Il y a une bulle sur la techno américaine

 |   |  406  mots
Chaque matin l'actualité commentée par Marc Fiorentino...

MonFinancier

 

Il faudrait applaudir à chaque transaction de plus en plus délirante sur la techno américaine et en particulier sur les réseaux sociaux et les applications. Parce que c'est cool. Des gars qui montent une appli et la vendent 4 ans plus tard à 19 milliards de dollars, c'est vrai que ça fait rêver. Comme les sites internet sans revenus qui se vendaient des fortunes en 2000. L'histoire se répète.


FACEBOOK RACHÈTE WHATSAPP POUR 16 MILLIARDS DE DOLLARS
Désolé de gâcher un peu la fête. Je sais qu'en ce moment c'est la mode de s'extasier devant ces transactions ou devant des startups qui se vendent à plusieurs milliards de dollars moins de deux ans après leur création sans avoir généré le moindre euro de bénéfice bien sûr mais parfois même de chiffre d'affaires.

LE REMAKE DE LA BULLE INTERNET
Tout ça me rappelle furieusement la fin des années 90. À l'époque aussi s'étonner des valorisations du moindre site internet était ringard, voire réac, à l'époque c'était le .com aujourd'hui c'est l'appli. Mais les similitudes sont frappantes. Voir Facebook valorisé à près de 180 milliards de dollars racheter Whatsapp et ses 55 employés à 16 milliards de dollars alors qu'on n'a aucune idée des revenus si revenus il y a est juste absurde. Pour l'anecdote, le fonds Sequoia qui a investi 60 millions de dollars il y a trois ans va toucher 3 milliards de dollars. Voir l'édito en vidéo

PENDANT CE TEMPS EN EUROPE...
Rapport de AT Kearney attristant. Sur les 100 premiers groupes de high tech au monde, 9 seulement sont européens. Et leur nombre baisse inexorablement chaque année. Ils seront 8 cet été quand l'acquisition de Nokia par Microsoft sera finalisée.

L'ÉNIGME UKRAINIENNE
Même si un "cessez-le-feu" semble s'amorcer, la violence qui s'est déclenchée en Ukraine est extrême. Et surprenante. Alors que plus d'un tiers des électeurs européens s'apprêtent à rejeter l'Europe aux élections, voir des Ukrainiens prêts à mourir pour l'Europe est pour le moins très troublant.

LA SURPRISE DE LA BANQUE CENTRALE AMÉRICAINE
Les dealers sont fatigués? Le rapport de la dernière réunion de la FED a surpris les marchés hier. Il y a en effet eu un débat sur...

 

Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

 

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/02/2014 à 9:11 :
Les "bulles" sont des problèmes de riches. Tous ces milliards qui font rêver pourraient être mieux employés, à réduire les inégalités et la souffrance dans le monde. C'est vrai que qu'une Ferrari dernier modèle, un hélicoptère, ou un yacht de 120 pieds, ça flatte autrement l'ego...l'égoïsme.
a écrit le 20/02/2014 à 15:14 :
oui, il y a certainement une bulle Google/Facebook/etc... mais c'est une bonne chose, ça donne envie de créer une start-up pour gagner des milliards. Pourquoi donc s'étonner que la high Tech européenne s'étiole ? La France idéologue en rajoute en surtaxant la réussite.
a écrit le 20/02/2014 à 14:21 :
Normal que vous trouviez étonnant de vouloir mourir pour l'Europe... Quand on vit dans sa bulle de richesse à couiner pour payer ses impôts planqué devant des ordinateurs... Voyagez M.F, dans des pays sans impôts qui devrait vous faire saliver (évidemment, évitez les palaces si possible), Azerbaïdjan, Kazakhstan, centrafrique...vous serez étonné de constater que des milliards de personnes vous considère comme un privilégié malgré, les impôts, le gouvernement qui est nul, le président qui est mou...et les traders qui représentent l'avenir du genre humain !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :