L'instabilité fiscale

 |   |  319  mots
Marc Fiorentino
Marc Fiorentino (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

On pensait en avoir terminé avec l'instabilité fiscale.

On pensait en avoir terminé avec l'ISF.

On pensait en avoir terminé avec la lutte des classes.

Mais c'est reparti.

Même Macron n'a pas pu faire de miracle.

Voilà qu'on reparle de l'ISF, de la création de nouvelles taxes et impôts divers.

Ce pays pourra-t-il changer un jour ?

L' ISF
Le supprimer était une nécessité. Rappelons que c'était une spécificité française.
Le supprimer sans "contrepartie" pour les bas revenus était une erreur.
Et nous voilà à nouveau avec un débat sur le retour de l'ISF. Macron a dit non.
Mais la pression va continuer à monter sur le sujet.
Son image de président des riches va lui coller à la peau.
En gros, on est mal barré.

IRRESPONSABILITÉ
Le gouvernement a appelé les partis et les syndicats à lancer un appel contre la violence et pour dissuader les "vrais" gilets jaunes à manifester pour éviter les débordements.
Évidemment, personne n'a accepté.
Au contraire, les Mélenchon, Le Pen et autres incitent à l'insurrection.
Irresponsable.
En une journée on est passé d'un "moratoire" sur les taxes sur les carburants à un abandon pour 2019.

LA FRANCE, CHAMPIONNE DU MONDE DES IMPÔTS
Nous venons, selon l'OCDE, de détrôner le Danemark.
Avec un taux de 46.2% de prélèvements obligatoires contre 34.2% pour la moyenne des pays de l'OCDE.
On comprend mieux le ras-le-bol fiscal.

QUAND ?
La question sur les marchés maintenant n'est plus de savoir s'il y aura une récession aux États-Unis ou une crise sur les marchés mais de savoir quand elle aura lieu.
Et les investisseurs ont décidé, brusquement, de l'anticiper.
La baisse des indices boursiers continue.

VOTRE ÉPARGNE
L'étude de l'INSEE sur le patrimoine des ménages a été publiée et elle...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/12/2018 à 19:26 :
J’ai adoré lire cet article 🤣
Je vous rassure «  l’instabilité fiscale «  est là et «  encore pour longtemps « ...chutt 🤫 j’en dis pas plus...
La réponse est dans votre article, lisez entre les lignes....
a écrit le 08/12/2018 à 14:47 :
Cela dit les raisonnements sont tordus. On comprend bien qu'il ne fallait pas taxer le stock d'actions mais alors pourquoi garder l'immobilier et détaxer les obligations et l'assurance vie ? C'est quoi ici le raisonnement ? On aurait pu aussi supprimer l'ISF mais également les niches de l'IR, le quotient familial....bref tout ce qui fait de la France un pays "à part"....et ainsi prélever les riches autrement, plus intelligemment comme les scandinaves, et alors Macron n'aurait pas été le président des riches. Maintenant il va falloir reconstruire une structure budgétaire à base zéro car il n'y a plus consentement à l'impôt. Pourquoi conserver cette règle idiote de non affectation des recettes aux dépenses qui rend tout opaque derrière le rideau de la forteresse de Bercy ? Si des services sont fournis, payons-les non pas avec l'impôt mais avec la redevance dont le tarif serait benchmarké et n'hésitons pas à expliciter par ailleurs une grande lessiveuse à redistribuer entre personnes physiques (les vrais impôts directs en recettes, le revenu universel, le chèque scolaire, le chèque santé en dépenses)..et surtout n'hésitons pas à la SIMPLIFIER cette lessiveuse, car le plus simple est aussi le plus juste.
a écrit le 06/12/2018 à 14:06 :
J'ai calculé que l'ISF 2017 répartie sur les retraités leur ferait 28€ par mois, une vraie "fortune". Les grands nombres sont étourdissants. Des milliards divisés par des millions, ça fait des euros, malheur !
Là, ça finit par être du symbole, "les riches doivent payer aussi". J'ai lu que 10% des gens paient 70% des impôts, c'est déjà pas mal. Les non imposables ont des revenus trop faibles, une injustice à corriger, tout le monde devrait pouvoir passer le seuil d'imposabilité (et pas baisser le seuil, trop facile). TVA, CSG, TICPE sont discrètes.
Il faut une ISF décuplée, demander dix fois plus, les riches étant riches ils le peuvent, voire faire vivre l’État à eux seuls, pourquoi pas. Ils ont bien 2000 milliards en compte, les "riches" ?
a écrit le 06/12/2018 à 12:59 :
P.S: Et rien du tout sur la convocation des patrons de l'industrie automobile allemande par Trump ?

Certainement l'un des évènements économique et politique les plus importants pour nous autres européens maudits.
a écrit le 06/12/2018 à 12:18 :
"Le supprimer était une nécessité. Rappelons que c'était une spécificité française.
Le supprimer sans "contrepartie" pour les bas revenus était une erreur."

EN effet, la peur des possédant étant telle qu'ils n'aiment pas être désignés comme riches et donc taxés parce que riches, du coup il vaut mieux lutter contre l'évasion fiscale organisée par l'union européenne qui nous fait perdre 100 milliards par an rien qu'en france, plutôt que de brandir au final une taxe plus symbolique qu'autre chose effrayant des gens chez qui "Tout est bruit pour celui qui a peur" Sophocle.

Mais bon bizarrement lutter contre l'évasion fiscale officialisée par l'UE, "personne" ne le veut... Prendre aux pauvres oui, prendre aux classes moyennes surtout mais jamais aux riches, on ne pourra jamais y arriver comme ça.

"Son image de président des riches va lui coller à la peau."

Ce n'est pas une image vu que mis au pouvoir par l'oligarchie financière européenne. Par contre cela l'excuse lui, en tant que simple exécutant il n'a aucune marge de manœuvre d'où cette panique que l'on sent s'intensifier chez les lrem.

"Au contraire, les Mélenchon, Le Pen et autres incitent à l'insurrection."

Pas pour tout le monde, alors que j'en aurais plutôt envie si mélenchon me dit de me révolter, je rentre immédiatement en courant chez moi. Marine le pen aussi bien évidemment. Marion peut-être pas...

"La question sur les marchés maintenant n'est plus de savoir s'il y aura une récession aux États-Unis ou une crise sur les marchés mais de savoir quand elle aura lieu."

Les marchés du coup ne seraient ils pas, bêtes de nature, en train de tomber une nouvelle fois dans un piège de Trump ? Puisque cela n'est que de la finance et elle est en train de se dégonfler retrouvant peut-être un jour le niveau de l'économie réelle, ce qui ferait du bien au monde entier, qu'elle anticipe ce qu'elle veut, le tout étant de l'anticiper à la baisse...

"Meng Wanzhou, directrice financière du groupe chinois Huawei, a été arrêtée à Vancouver, et risque une extradition vers les États-Unis. "

Vous êtes vraiment sûr que c'est une récession américaine qu'anticipent les marchés financiers ? :-)

"Une lettre d'Einstein sur la religion a été vendue à New York 2.89 millions € (...);"

"Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité." A. Einstein

"Le scénario d'un deuxième referendum en Grande-Bretagne progresse chez les bookmakers"

C'est quand on a pas la tête dans une idéologie que l'on peut prendre le recul nécessaire à faire les meilleures affaires.

"18% seulement, c'est la cote de popularité de Macron selon un sondage Yougov"

C'est bien payé.

"Le maillot deux étoiles de l’équipe de France est introuvable pour Noël; "

Merci ! JE vais de suite montrer ça à mon ado !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :