Le meilleur du zapping « Trump » de Marc Fiorentino

 |   |  330  mots
Marc Fiorentino.
Marc Fiorentino. (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

Pendant l'été, nous vous proposons un retour sur les principaux événements politiques, économiques, boursiers et patrimoniaux qui ont marqué l'année 2019, à travers les commentaires de Marc Fiorentino dans son morning zapping. Aujourd'hui, retour sur l'année de Trump.

LE 09/01 : THE WALL AND THE SHUTDOWN

Trump s'est adressé aux Américains hier soir. Lors d'une allocution très solennelle en direct depuis le Bureau Ovale. "Quelle quantité de sang américain devra encore couler avant que le Congrès ne fasse son travail ?"... Il n'a pas proposé d'alternative. Il réclame ses 5.7 milliards $ pour construire The Wall avec le Mexique. Le shutdown va continuer. L'administration américaine fonctionne au ralenti depuis 18 jours.

Et les démocrates ne veulent pas céder à ce qu'ils considèrent comme un chantage de Trump.

Et Trump ne veut pas lâcher non plus.

800,000 fonctionnaires sont chez eux.

Le dernier record de shutdown, 21 jours, date de la présidence Clinton fin 95.

LE 15/01 : I NEVER WORKED FOR RUSSIA

Prenez un peu de recul quelques minutes.

Et imaginez ce qu'il se passe.

Le Président des États-Unis (le Président des États-Unis...) déclare: "Je n'ai jamais travaillé pour la Russie"".

Trump a dû faire cette déclaration.

L'enquête du FBI se fait de plus en plus pressante.

Et les Démocrates veulent prouver aussi que la Russie est très largement intervenue dans la campagne électorale américaine...

Là encore, quel scénario incroyable.

Même Le Carré n'aurait pu imaginer cela.

LE 28/01 : LA CAPITULATION DE TRUMP

Trump a capitulé. Il a accepté de mettre fin au plus long shutdown de l'histoire US en signant un accord de financement. Un accord valable jusqu'au 15 février.

Trump a redoublé de tweets ce week-end pour tenter d'expliquer que sa décision n'était pas une capitulation.

Mais les membres les plus à droite de son parti l'ont qualifié de "weak"....

Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :