Le scénario du pire en Italie

 |   |  337  mots
Marc Fiorentino
Marc Fiorentino (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

On se rapproche d'un accord de gouvernement en Italie.

Ce qu'on pouvait craindre est en train de se produire. Une alliance des extrêmes. D'un côté la Ligue, de l'autre le Mouvement 5 Etoiles. Avec à leur tête deux hommes, Matteo Salvini et Luigi di Maio, qui ont décidé de s'unir pour éviter que l'Italie retourne aux urnes.

UN PROGRAMME EXPLOSIF

Le programme de ce gouvernement est prêt. On n'attend plus que la désignation du Premier Ministre. On devrait connaître le nom de l'heureux élu aujourd'hui. Sergio Matanella, le président de la République, au pouvoir limité, va tenter de mettre tout son poids dans la balance pour éviter un désastre.

Cet accord de gouvernement est un mélange des promesses les plus extrêmes des deux partis populistes, des promesses qui leur ont permis d'obtenir ces scores aux élections. Baisse de l'impôt sur le revenu à 15%, 20% pour les revenus les plus élevés, suppression de la réforme des retraites et retraite à 60 ans, un revenu minimum pour les plus défavorisés, ce contrat pour un gouvernement de changement, c'est le nom du programme, a tout pour inquiéter. Surtout qu'il n'est évidemment pas financé.

PEU DE RÉACTION DES MARCHÉS

Et pourtant pas de panique sur les marchés

Mais on commence à avoir l'habitude. Les marchés refusent maintenant de réagir trop vite à des nouvelles politiques, même si elles sont inquiétantes. Et ce depuis l'élection de Trump et le referendum sur le Brexit. Une des représentantes du mouvement 5 étoiles a d'ailleurs déclaré : «Nous ne sommes pas inquiets de la réaction des marchés, regardez comme ils ont bien tenu après les élections ». Elle n'a pas tort. L'euro a certes décroché mais c'est plus lié à la remontée du dollar, la bourse italienne sous performe mais ce n'est pas la panique, et les...

Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/05/2018 à 12:13 :
"Le gouvernement Portugais ne s'oppose pas à la prise de contrôle par un groupe public Chinois d'EDP, l'EDF Portugais, qui est en plus la plus grande entreprise du Portugal"

Est-ce que au final la raison de votre première question concernant la non réaction des marchés financiers sur l'europe n'est elle pas un peu résumée dans cette autre information ?

L'europe existe elle-réellement en fait ? Qu'est-ce qui caractérise cette union actuellement ? Ce n'est qu'une victime du consortium financier et qui se fait piller et faut croire que c'était seulement fait pour ça.

"L'audience de l'Eurovision a dépassé celle de la finale de "The Voice";

C'est quand même une information médiatique particulièrement importante montrant quelle est l'audience qui reste imperturbablement le c.. vissé derrière sa télé. Pas de bol ce sont les plus influencés par la télé qui sont les derniers à aller voter.

Étrange coïncidence non ? :-)

"Ils disent que nous sommes populistes, ils disent que nous sommes racistes, ils disent que nous sommes fascistes mais plus personne n'écoute leurs médias."Grillo

On va bien voir si une fois de plus tout ceci n'était que mots...
Réponse de le 14/05/2018 à 13:16 :
"Pas de bol ce sont les plus influencés par la télé qui sont les derniers à aller voter"

Vous aurez rectifié de vous mêmes cette profonde bêtise, désolé.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :