Quand la Chine ralentit

 |   |  329  mots
(Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

Les bourses chinoises ont repris ce matin le chemin de la baisse. Une baisse marquée. Plus de 2%. L'économie chinoise ralentit. Les autorités tentent d'enrayer cet affaiblissement, tant économique que sur les marchés, sans succès pour l'instant.

ETATS UNIS 1- CHINE 0
Oui, la Chine va dépasser les États-Unis et devenir la première puissance économique mondiale.
Mais dans ce match sans merci, les États-Unis sont en train de remporter une manche.
Cela ne permettra évidemment pas de renverser cette domination future inéluctable, mais cela permet de la ralentir.
Et c'est un des objectifs de Trump.

LA GUERRE COMMERCIALE
entre les États-Unis et la Chine a des conséquences immédiates plus importantes pour la Chine que pour les États-Unis.
Qui viennent s'ajouter aux problématiques structurelles de l'économie chinoise, comme son surendettement massif.
La Chine veut un accord commercial avec les États-Unis pour tenter d'éviter un dérapage incontrôlé.
On ne sait plus si Trump veut vraiment un accord, ou s'il veut aller à l'affrontement.
On le saura à la fin du mois lors de la rencontre entre les deux leaders au sommet du G20 à Buenos Aires.

ET PENDANT CE TEMPS AUX ÉTATS-UNIS
l'économie continue à progresser.
C'est ce qu'a dit la Banque centrale américaine, la FED, hier après une réunion très attendue.
Je cite: le chômage a encore chuté et continuera à baisser du fait d'une activité économique et d'une consommation des ménages qui restent très fortes.
Traduisez: la FED va continuer à monter ses taux d'intérêt. Une fois cette année. Et plusieurs fois l'année prochaine.
Rappelons qu'elle a déjà remonté ses taux 8 fois depuis décembre 2015.

JE SUIS INQUIET
pour la zone euro.
L'Italie bien sûr.
Mais l'Allemagne aussi.
Avec la fin de règne de Merkel et le flottement à venir dans...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/11/2018 à 12:10 :
la Chine prétend qu'elle veut développer la consommation/les importations. mais voir article du NYT d'août dernier sur les Chinois qui veulent ralentir sur les dépenses personnelles (du fait notamment du coût du logement ou de l'aide aux parents âgés) : https://www.nytimes.com/2018/08/22/business/china-consumer-downgrade.html
cet article évoque le fait que les Chinois n'ont pas vraiment l'intention de faire plus d'enfants. alors que le taux de fécondité est de seulement 1.05 ("Sperm crisis in China as fertility slides", Financial Times, 28/11/2016).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :