Trump contre l'Allemagne

 |   |  320  mots
Marc Fiorentino.
Marc Fiorentino. (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

On ne sait plus qui est l'ennemi favori de Trump. La Chine, la Russie ou encore l'Allemagne... Hier c'était l'Allemagne qui était à la fête.

L'ALLEMAGNE, PRISONNIÈRE DE LA RUSSIE
Le sommet de l'Otan devait être glacial et on n'a pas été déçu. Trump a fait le show qu'on attendait. Avec une cible dans la ligne de mire : l'Allemagne et Merkel. Pour Trump, l'Allemagne est prisonnière de la Russie puisqu'elle dépend du gaz russe pour son énergie. Et il ne comprend pas comment on peut à la fois dépendre de la Russie à ce point et chercher à s'en protéger par le biais de l'OTAN. L'Allemagne est donc en haut du podium de ses ennemis du jour, juste devant la Chine.

POURQUOI TRUMP EN VEUT-IL AUTANT À L'ALLEMAGNE ?
Depuis quelques mois, il a fait de l'Allemagne une de ses cibles privilégiées. Tant sur le plan commercial, que sur le plan politique. Au-delà des reproches qu'il exprime, on se demande si son but n'est pas de profiter de la faiblesse actuelle d'Angela Merkel pour tenter de la déstabiliser encore plus. Et de favoriser ainsi un éclatement politique de fait de l'Europe. Une Europe qui serait dès lors encore plus affaiblie... Machiavélique...

LE TTSO DE LA SEMAINE
"A-t-il raison ?". Si la Russie ne représente en réalité que moins de 10% des importations énergétiques allemandes, Trump has a point : l'Allemagne est en excédent budgétaire et pourrait largement se permettre plus de dépenses militaires... mais dire que la dépense militaire est un effort trop lourd pour les US est une grosse ficelle. En assurant à son industrie de l'armement un volume de commandes gigantesque, les US ont construit un secteur industriel champion mondial.
Les États-Unis détiennent 34% du marché mondial de l'armement et ce...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/07/2018 à 13:50 :
"Et il ne comprend pas comment on peut à la fois dépendre de la Russie à ce point et chercher à s'en protéger par le biais de l'OTAN."
voire penser que contribuer peu à l'Otan quand on dépend d'un tel fournisseur est kamikaze vu le danger potentiel.
Trump est un boxeur qui frappe avant d'entamer les discussions, pour montrer que c'est lui le mâle dominant.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :