Téléchargez
notre application
Ouvrir

Manifestation en soutien à l'indépendance de la Catalogne à Bruxelles

reuters.com  |   |  323  mots
Manifestation en soutien a l'independance de la catalogne a bruxelles[reuters.com]
(Crédits : Yves Herman)

BRUXELLES (Reuters) - Près de 50.000 personnes ont manifesté jeudi à Bruxelles pour soutenir l'indépendance de la Catalogne et son ancien président Carles Puigdemont, qui s'est réfugié dans la capitale belge pour échapper à l'arrestation en Espagne.

La police belge a estimé que 45.000 manifestants étaient rassemblés dans le quartier européen de Bruxelles avant que le dirigeant séparatiste ne s'adresse à la foule.

"Ces gens ne viennent pas en masse dans les rues pour défendre des criminels. Ce sont des démocrates", a-t-il déclaré à propos d'anciens membres de l'exécutif catalan incarcérés en Espagne.

Parmi les protestataires, dont un bon nombre étaient venus de Catalogne, certains brandissaient des pancartes reprochant à l'Union européenne d'avoir pris fait et cause pour Madrid dans cette crise.

"Bruxelles est pour nous un haut-parleur pour que tout le monde sache que nous n'avons pas une pleine démocratie en Espagne et que la Catalogne a toujours eu des problèmes avec l'Espagne", a déclaré Gloria Cot, arrivée de Barcelone en autocar.

A quelques pas de là, le vice-président de la Commission européenne Frans Timmermans s'est félicité que la manifestation se déroule dans une "atmosphère positive" mais il a prévenu que l'exécutif européen ne changerait pas son approche qui consiste à considérer que le conflit entre Barcelone et Madrid est une affaire intérieure dans laquelle l'Union européenne n'a pas à s'immiscer.

Le gouvernement espagnol a suspendu l'autonomie de la Catalogne après la déclaration symbolique d'indépendance prononcée par Carles Puigdemont en application, selon lui, du résultat d'un référendum d'autodétermination déclaré illégal par la justice espagnole.

Des élections régionales anticipées vont se tenir le 23 décembre, à laquelle les dirigeants séparatistes, dont Carles Puigdemont, vont se présenter.

(Clément Rossignol; Tangi Salaün et Nicolas Delame pour le service français)