Téléchargez
notre application
Ouvrir

Affaire Kuciak : Démission du ministre de l'Intérieur slovaque

reuters.com  |   |  249  mots
Affaire kuciak: demission du ministre de l'interieur slovaque[reuters.com]
(Crédits : Radovan Stoklasa)

BRATISLAVA (Reuters) - Le ministre slovaque de l'Intérieur, Tomas Drucker, a annoncé lundi sa démission après les grandes manifestations organisées dans le pays pour réclamer la démission du chef de la police après le meurtre du journaliste Jan Kuciak en février.

L'assassinat fin février de Jan Kuciak et de sa compagne a mis la Slovaquie sous le choc. Ce jeune journaliste de 27 ans enquêtait sur des affaires de corruption impliquant des hommes d'affaires liés à la sphère politique.

L'affaire a déclenché les plus grandes manifestations en Slovaquie depuis la "révolution de velours", qui avait abouti à la chute du communisme en novembre 1989. Ces rassemblements ont fini par acculer à la démission le Premier ministre Robert Fico, qui était en fonctions de longue date.

Fico a chargé son vice-Premier ministre Peter Pellegrini de lui succéder. Celui-ci a été investi dans ses fonctions le 22 mars.

Tomas Drucker a déclaré lundi qu'il n'avait pas trouvé de raison de renvoyer le chef de la police, Tibor Gaspar, tout en soulignant que la question restait source de division au sein du pays.

Les organisateurs des manifestations exigeaient le départ de Tibor Gaspar et une modification de la législation afin d'empêcher que son successeur ne soit nommé par le ministre de l'Intérieur et de permettre ainsi la tenue d'une enquête impartiale sur l'affaire Kuciak.

(Tatiana Jancarikova; Eric Faye et Danielle Rouquié pour le service français)