Téléchargez
notre application
Ouvrir

Signature des premiers contrats sur les dépenses locales

reuters.com  |   |  267  mots
Signature des premiers contrats sur les depenses locales[reuters.com]
(Crédits : Charles Platiau)

PARIS (Reuters) - Les 11 premiers contrats de maîtrise de la dépense locale, qui visent à limiter la hausse des dépenses des plus grandes collectivités françaises, ont été signés lundi à Matignon.

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a souligné qu'il ne s'agissait pas d'exiger une réduction des dépenses mais de limiter à 13 milliards d'euros leur progression, pour l'ensemble des collectivités locales, au cours du quinquennat.

Les élus signataires, au premier rang desquels le maire de Bordeaux Alain Juppé, proche d'Edouard Philippe, ont soutenu la démarche du gouvernement, qui veut signer 322 contrats avec des modalités adaptées à la situation de chaque collectivité.

"(L)es contrats sont très divers, y compris sur le taux d'engagement de maîtrise de la dépense publique parce que nous avons voulu créer un instrument qui permettait de prendre en compte les spécificités locales", a dit Edouard Philippe.

L'objectif, a assuré le ministre de l'Intérieur et ancien maire de Lyon, Gérard Collomb, est d'épargner les capacités d'investissement des collectivités, en contraignant l'évolution des dépenses de fonctionnement.

Sont concernées, les 322 grandes collectivités (régions, départements, communautés d'agglomération ou de communes) dont les dépenses annuelles de fonctionnement dépassent 60 millions d'euros et qui représentent à elles seules les deux tiers des dépenses locales.

En échange, le gouvernement s'est engagé à mettre fin aux baisses de dotations de l'Etat aux collectivités, utilisées ces dernières années pour réduire les déficits publics.

(Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse)