Téléchargez
notre application
Ouvrir

Corée du Nord : Pas de défilé militaire pour la Journée du soleil

reuters.com  |   |  464  mots
Coree du nord: pas de defile militaire pour la journee du soleil[reuters.com]
(Crédits : Kcna)

par Josh Smith

SEOUL (Reuters) - Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a rencontré des danseurs chinois en visite à Pyongyang en point d'orgue à un week-end de célébrations dans la capitale nord-coréenne qui ont brillé par leur absence de démonstration de puissance militaire.

Le 15 avril est Journée du soleil en Corée du Nord. Elle marque l'anniversaire de la naissance de Kim Il-sung (1912-1994), fondateur de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) en 1948 et grand-père du dirigeant actuel.

Lors de la Journée du soleil de l'an dernier, Kim Jong-un avait fait organiser un défilé militaire hérissé de ses derniers missiles balistiques, en pleine crise internationale à propos se ses programmes d'armes nucléaires et de missiles.

Les anniversaires passés présentaient également des manifestations culturelles et économiques diverses. Mais l'absence de défilé militaire cette année semble correspondre à la tendance à l'apaisement montrée par Kim Jong-un ces derniers mois avec sa première visite en Chine et son intention annoncée de rencontrer les présidents sud-coréen et américain.

Les photos publiées par les médias d'État, ainsi que par les agences touristiques ne montraient pas d'armes mais décrivaient un week-end de spectacles, de feux d'artifice, de danse et de sport.

Sur les photos d'une représentation de ballet lundi soir, on voit Kim Jong-un et sa femme, Ri Sol-ju, applaudir et poser avec des danseurs et rire avec le chef du département des relations internationales du Parti communiste chinois, Song Tao.

Lors d'une réunion avec Song Tao dimanche, Kim Jong-un a déclaré qu'il avait voulu rencontrer personnellement les artistes chinois invités, par respect pour le président chinois Xi Jinping. Il a dit vouloir inaugurer une "nouvelle phase de développement" des relations entre les deux pays communistes.

Le 27 avril, Kim Jong-un doit entrer dans l'histoire en rencontrant le président sud-coréen Moon Jae-in lors d'un sommet en territoire sud-coréen à la frontière fortifiée qui sépare les deux pays. Il sera le premier dirigeant nord-coréen à fouler le sol sud-coréen depuis les années 1950.

Le président américain Donald Trump a déclaré qu'il prévoyait de rencontrer Kim Jong-un en mai ou début juin.

Les responsables américains se montrent sceptiques face aux ouvertures soudaines de Kim Jong-un. Le nouveau chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a déclaré aux parlementaires américains la semaine dernière que la Corée du Nord ne devait pas s'attendre à des gestes de la part des Etats-Unis tant qu'elle n'aura pas pris des mesures irréversibles concernant l'abandon de ses armes nucléaires.

(Danielle Rouquié pour le service français)