Téléchargez
notre application
Ouvrir

Comey opposé à une procédure d'"impeachment" contre Trump

reuters.com  |   |  365  mots
Comey oppose a une procedure d'impeachment contre trump[reuters.com]
(Crédits : Jonathan Ernst)

PARIS (Reuters) - Donald Trump est inapte à être président des Etats-Unis mais une procédure d'"impeachment" serait un "raccourci", déclare dans une interview publiée mardi dans Le Monde l'ancien directeur du FBI, qui évoque les élections à mi-mandat comme solution.

James Comey, que Donald Trump a limogé en mai 2017, est revenu au centre de l'actualité politique américaine depuis la publication, la semaine dernière, d'extraits de ses mémoires.

Dans "A Higher Loyalty, Truth, Lies and Leadership" ("Mensonges et vérités: Une loyauté à toute épreuve" dans sa version française), il compare notamment le président américain à un chef de clan mafieux.

"Trump est inapte à être président sur des fondements moraux. Ce n'est pas un jugement politique, c'est un jugement sur les valeurs, et je ne pense pas qu'il reflète de manière adéquate les valeurs du pays", répète-t-il dans Le Monde.

Il se prononce toutefois contre le recours à la procédure d'"impeachment", procédé de mise en accusation devant le Congrès du président qui peut mener à sa destitution.

"C'est une procédure guidée par notre Constitution, la loi, les faits et le Congrès. Je n'ai pas de point de vue là-dessus, mais j'ai peur que ce remède ne déresponsabilise les Américains", dit-il. "Ces derniers doivent réfléchir aux dommages infligés par Donald Trump aux valeurs américaines et doivent se lever pour agir dans le cadre du processus démocratique. D'une certaine manière, l'impeachment est un raccourci."

Les élections à mi-mandat de 2018, où la majorité républicaine pourrait être remise en question, lui semble une meilleure occasion.

"La prochaine étape pour tous les Américains est de s'engager dans des conversations sur leurs valeurs et la manière dont elles sont affectées par ce président. Ces réflexions, qui devraient être permanentes, se diffuseront lors des élections de 2018 et de 2020. Et je me fiche de savoir pour qui les gens votent, démocrate ou républicain, mais ils devraient s'assurer que les personnes pour lesquels ils votent respectent nos valeurs", déclare James Comey.

(Yves Clarisse, édité par Jean-Baptiste Vey)