Téléchargez
notre application
Ouvrir

La situation de Meng Hongwei, affaire interne à la Chine, selon Interpol

reuters.com  |   |  259  mots
La situation de meng hongwei, affaire interne a la chine, selon interpol[reuters.com]
(Crédits : Pool New)

LYON (Reuters) - La situation de Meng Hongwei, président d'Interpol arrêté en Chine en septembre, est "une affaire interne à la Chine", a déclaré jeudi le secrétaire général de l'organisation de coopération policière internationale, Jürgen Stock.

S'exprimant pour la première fois publiquement sur cette disparition lors d'une rencontre avec les agences de presse au siège d'Interpol, à Lyon, il a insisté sur le respect de la souveraineté nationale.

Selon les autorités chinoises, Meng Hongwei, fait l'objet d'une enquête pour corruption.

"Cette enquête contre Meng est une décision souveraine de la Chine, nous la comprenons  et nous la respectons", a dit Jürgen Stock. "Bien sûr, nous avons souhaité être informés, nous avons insisté pour avoir plus de détails. Nous sommes toujours en contact avec les autorités chinoises ainsi qu'avec les autorités en France."

Il a ajouté que le rôle du président d'Interpol était en quelque sorte honorifique, alors que Meng Hongwei avait en Chine la position d'un vice-président de la sécurité publique.

La Chine a informé Interpol que Meng Hongwei faisait l'objet d'une enquête et n'était plus leur délégué auprès de l'organisation, a-t-il précisé.

Les règles d'Interpol prévoient que son vice-président, en l'occurrence le Sud-coréen Kim Jong Yang, devienne président par intérim. L'assemblée d'Interpol doit se réunir du 18 au 21 novembre à Dubaï pour élire un nouveau président.

(Catherine Lagrange, édité par Jean-Baptiste Vey)