Téléchargez
notre application
Ouvrir

Pas de résolution de l'Onu contre le Hamas après les roquettes sur Israël

reuters.com  |   |  396  mots
Pas de resolution de l'onu contre le hamas apres les roquettes sur israel[reuters.com]
(Crédits : Brendan Mcdermid)

NATIONS UNIES (Reuters) - Un projet américain de résolution visant à condamner les violences perpétrées par le mouvement islamiste palestinien Hamas contre Israël en novembre a échoué jeudi à recueillir suffisamment de votes pour être adopté par l'Assemblée générale des Nations unies.

Le Mouvement de la résistance islamique (Hamas), qui contrôle la bande de Gaza depuis juin 2007, a lancé mi-novembre une offensive contre Israël après la mort d'un de ses chefs, tué par des commandos israéliens. Plus de 400 roquettes ou obus de mortier ont été tirés en deux jours sur l'Etat hébreu.

Une médiation de l'Egypte a permis une trêve entre Gaza et Israël après les échanges de tirs les plus violents depuis l'opération "Bordure protectrice" en 2014.

Le projet de résolution soumis par les Etats-Unis a reçu 87 votes pour, 58 contre. Trente-deux pays se sont abstenus et seize Etats membres n'ont pas pris part au vote.

Selon un vote de l'Assemblée générale de l'Onu réalisé au préalable, sur initiative du Koweït, le projet de résolution américain devait recueillir deux tiers de votes favorables, et non pas une simple majorité, pour être adopté.

L'ambassadeur d'Israël auprès des Nations unies, Danny Danon, a déclaré que les pays qui s'étaient prononcés contre cette résolution devraient avoir honte.

Dans une lettre qu'elle leur avait envoyée lundi, l'ambassadrice américaine à l'Onu avait appelé les pays membres à voter en faveur de ce projet de résolution.

"Les Etats-Unis prennent l'issue de ce vote très au sérieux", avait averti Nikki Haley, qui quittera ses fonctions à la fin du mois.

"Avant que l'Assemblée générale puisse plaider avec crédibilité pour un compromis et la réconciliation entre les Palestiniens et Israël, elle doit condamner officiellement, sans ambiguïté et sans conditions le terrorisme du Hamas", a-t-elle déclaré devant l'instance avant le vote.

Un représentant du Hamas a déclaré à Reuters que le "rejet du projet de résolution américain contre la résistance constitue un coup dur pour l'administration américaine et réaffirme la légitimité de la résistance".

(Michelle Nichols, avec Ali Sawafta à Ramallah, Nidal al-Mughrabi à Gaza, Ori Lewis à Jérusalem; Jean Terzian pour le service français)