Téléchargez
notre application
Ouvrir

Une avocate iranienne condamnée à 38 ans de prison et 148 coups de fouet

reuters.com  |   |  238  mots

GENEVE (Reuters) - L'avocate iranienne Nasrin Sotoudeh, militante des droits de l'homme dans son pays, a été condamnée à 38 ans de prison et 148 coups de fouet, a annoncé son mari lundi sur sa page Facebook.

Reza Khandan ne précise pas les charges qui étaient retenues contre elle.

En décembre dernier, cité par l'agence officielle de presse IRNA, son avocat, Payam Derafshan, avait déclaré que Nasrin Sotoudeh était poursuivie pour divulgation d'informations dirigées contre l'Etat, insulte au Guide suprême de la révolution, l'ayatollah Ali Khamenei, et espionnage.

L'avocate, qui est en détention depuis juin dernier, avait déjà été condamnée en 2010 à une peine de six ans de prison pour propagande et atteinte à la sûreté de l'Etat.

Son cas avait soulevé l'indignation dans le monde entier en 2012, lorsqu'elle avait observé une grève de la faim de 50 jours pour dénoncer l'interdiction de voyager faite à sa fille. Elle avait été remise en liberté en septembre 2013, avant la visite du président Hassan Rohani à New York pour l'Assemblée générale de l'Onu.

L'an dernier, Nasrin Sotoudeh a défendu plusieurs femmes qui se sont montrées en public sans foulard, malgré l'obligation en vigueur depuis la révolution islamique de 1979, selon le Centre pour les droits de l'homme en Iran, dont le siège se trouve à New York.

(Babak Dehghanpisheh; Jean-Philippe Lefief et Henri-Pierre André pour le service français)