Téléchargez
notre application
Ouvrir

Une douzaine de "combattants terroristes" détectés aux frontières maritimes en Méditerranée, dit Interpol

reuters.com  |   |  192  mots

PARIS (Reuters) - L'organisation de coopération policière Interpol a annoncé jeudi que plus d'une douzaine de "combattants terroristes" avaient été "détectés" lors d'une opération menée cet été sur les frontières maritimes du pourtour méditerranéen.

Dans un communiqué, Interpol, qui a coordonné cette opération, précise que cette mission "a permis l'ouverture de 31 nouvelles enquêtes, dont plus de douze liées à la circulation de personnes soupçonnées de terrorisme".

Coordonnée par Interpol, l'opération Neptune II, menée entre le 24 juillet et le 8 septembre, visait les menaces posées par ces individus soupçonnés d'utiliser les liaisons maritimes entre l'Afrique du Nord et l'Europe du Sud pendant la haute saison touristique.

Six pays y ont participé - Algérie, Espagne, France, Italie, Maroc et Tunisie. Plus de 1,2 million de recherches ont été effectuées sur les bases de données d'Interpol spécialisées dans les documents de voyage volés ou perdus, les données criminelles ou encore les véhicules volés.

(Jean-Stéphane Brosse et Henri-Pierre André pour le service français, édité par Sophie Louet)