Téléchargez
notre application
Ouvrir

Syrie : Mike Pence en Turquie pour tenter de faire céder Erdogan

reuters.com  |   |  266  mots
Syrie: mike pence en turquie pour tenter de faire ceder erdogan[reuters.com]
(Crédits : Murat Cetinmuhurdar/presidential)

ANKARA (Reuters) - Le vice-président américain Mike Pence est arrivé jeudi en Turquie pour tenter de convaincre Ankara de mettre fin à son offensive contre les Kurdes dans le nord-est de la Syrie, une demande que les autorités turques ont déjà dit avoir l'intention d'ignorer.

Sous le feu des critiques à Washington pour avoir ordonné le retrait des soldats américains de la zone frontalière, et ainsi ouvert la voie à l'attaque turque, Donald Trump a menacé Ankara de sanctions économiques "dévastatrices" mercredi si l'offensive continue.

La Maison blanche a aussi publié mercredi une lettre datée du 9 octobre, premier jour de l'offensive, dans laquelle le président américain appelait son homologue Recep Tayyip Erdogan à "ne pas jouer au dur" et "ne pas faire l'idiot".

"Cette lettre n'a pas eu l'effet escompté car elle n'avait rien qui permette de la prendre au sérieux", a déclaré un responsable turc à Reuters.

Mike Pence, accompagné pour l'occasion du secrétaire d'Etat Mike Pompeo, devait répéter le message présidentiel lors d'un entretien avec Recep Tayyip Erdogan qui a débuté vers 12h30 GMT.

Mais il semble peu probable que le président turc, qui a martelé ces derniers jours qu'il ne suspendrait pas l'offensive en Syrie tant qu'Ankara n'y aurait pas atteint ses objectifs militaires, soit d'humeur à se laisser convaincre.

Un des principaux conseillers d'Erdogan, Ibrahim Kallin, a déclaré mercredi que le ministère des Affaires étrangères se préparait à riposter aux sanctions américaines.

(Tuvan Gumrukcu; Tangi Salaün pour le service français, édité par Sophie Louet)